Bilan du Yamaha SR Viper S-TX DX

Bilan du Yamaha SR Viper S-TX DX

Au cours des dernières années, le marché des motoneiges hybrides a grandement évolué. On retrouve de plus en plus de modèles dans les gammes des divers fabricants.

Ceux-ci offrent des ensembles d’équipement qui ont pour objectif de répondre aux besoins et aux préférences d’un maximum de motoneigistes. Yamaha ne fait pas exception à cette tendance. Par exemple, en 2015, le fabricant japonais a introduit plusieurs nouveaux modèles, dont la SRViper S-TX DX. C’est justement ce modèle que j’ai eu l’occasion de tester tout au long de la dernière saison.

Lorsqu’on examine les caractéristiques de la SRViper S-TX DX, on se rend rapidement compte que cette motoneige a été conçue afin de bien répondre aux besoins des motoneigistes de sentier et ceux qui affectionnent s’amuser dans les vastes étendues enneigées. 

Pour ma part, je suis avant tout un motoneigiste de sentier. Cependant, j’aime bien rouler en dehors des sentiers battus, principalement au début et à la fin de la saison. C’est dans ce contexte que les essais de la Viper S-TX ont été faits.

Yamaha SR Viper S-TX DX

Motorisation

Comme tous les modèles de la famille des SRViper, la S-TX DX est équipée du moteur Genesis trois cylindres, à quatre temps de 1149 cm3. Ce dernier est reconnu dans l’industrie pour ses performances et sa grande fiabilité. Son seul inconvénient n’est perceptible qu’en hors-piste. En effet, l’utilisation de la technologie à quatre temps engendre un poids additionnel par rapport aux moteurs à deux temps. Cependant, les autres caractéristiques de ce tricylindre compensent amplement afin de nous faire apprécier chaque moment au guidon de la SRViper S-TX DX.

Afin de pouvoir transmettre la puissance de ce moteur à la chenille, les poulies Yamaha sont mises à profit.  Ces dernières sont reconnues pour leur souplesse et leur fiabilité au sein de l’industrie. Elles offrent de très bonnes performances et la durée de vie des courroies est vraiment impressionnante.

CHENILLE

La  SRViper S-TX DX 2015 semble avoir été conçue pour le marché québécois. J’ai pu m’en rendre compte sur le terrain tout au long de la saison. En effet, le pont de 141 po/358,1 cm et la chenille Cobra de 1,352 po/3,434 cm m’ont permis de pouvoir m’amuser amplement en hors-piste. On a une bonne flottabilité dans la neige et une traction efficace. J’ai été surpris de la facilité avec laquelle on peut reculer sans s’enliser. Bref, sans avoir une « 20 po/50,8 cm » ou une motoneige de montagne, on peut tout de même avoir beaucoup de plaisir en hors-piste.

Équipement 509

Confort

Cette SRViper est munie d’un pare-brise assez haut pour bien protéger le pilote du vent et de la neige. Les poignées chauffantes sont très efficaces, mais avec seulement deux niveaux d’intensité, on doit souvent passer d’un niveau à l’autre afin de maximiser le confort. De plus, un élément très intéressant est le siège chauffant. Avec les grands froids que nous avons connus la saison dernière, je l’ai utilisé régulièrement afin de me garder bien au chaud.

Rangement

La SRViper S-TX DX 2015 n’a pas d’espace de rangement ou de sac intégré. Alors, le porte-bagages tubulaire fixé à l’arrière s’est montré très utile à plusieurs occasions. J’y ai fixé régulièrement un sac de rangement ou un bidon d’essence. Vraiment très pratique! 

En conclusion, la SRViper S-TX DX 2015 est, selon moi, une motoneige qui est très bien adaptée pour le marché québécois, la rigueur de nos hivers et notre vaste territoire.   Que vous soyez un motoneigiste qui aime découvrir les petits coins de paradis de l’arrière-pays ou qui affectionne les longues randonnées en sentier, je vous recommande cette motoneige.

J'aimerais remercier Yamaha Canada et le concessionnaire P. Labonté & Fils de Mont-Joli pour avoir rendu possible l'essai à long terme du SRViper S-TX DX 2015.

Les Motoneiges Géro