«Cette fois, c’est vraiment terminé»

«Cette fois

Jacques Villeneuve confirme avoir participé à la dernière compétition de motoneige de sa carrière.

Le vétéran pilote de 61 ans a été victime d’une violente sortie de piste samedi après-midi lors d’une épreuve disputée à la piste de Boonville, dans l’État de New York.

Le choc, survenu à plus de 160 kilomètres/h sur l’ovale glacé, a été particulièrement brutal.

Fracture à la cheville droite

«Quand frappé le mur de protection au virage trois, a expliqué Villeneuve au Journal de Montréal, mon marchepied a été tordu et c’est ma cheville droite qui a encaissé le coup.»

À part une fracture, Villeneuve éprouve ses douleurs au dos. Il est rentré à la maison tard hier soir.

«Cette fois, c’est vraiment terminé, a-t-il confié. J’ai été victime de plusieurs accidents depuis une semaine. Ça ne vaut plus la peine de persister.

«J’ai parlé à mon épouse Céline quelques minutes après mon accident. Elle peut me croire cette fois. Les courses de motoneige, c’est fini.»

L’annonce de «nouvelle» retraite n’est pas une bonne nouvelle pour les organisateurs du Grand Prix Valcourt qui aura lieu dans deux semaines.

Malgré ces récentes contre performances, il en demeurait la tête d’affiche.

Deux accidents

La semaine précédente, Villeneuve avait quitté le site de la première épreuve de la saison du Circuit Pro Tour, à Cornwall, le dimanche matin, jugeant que le tracé bosselé était trop dangereux.

À deux reprises, la veille, il avait été victime de sorties de piste, dont l’une très violente, qui lui a causé des maux de dos.

L’an dernier, à Valcourt, il avait également renoncé à participer à la grande finale du week-end, après que le directeur de course l’eût tapé sur les doigts pour non respect de la signalisation.

En fait, c’est la quatrième fois consécutive que le pilote de Saint-Cuthbert fait ses valises avant la conclusion d’un week-end de course.

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

En mars dernier, à l’Hippodrome de Trois-Rivières, il avait posé le même geste, en indiquant au public qu’«il avait disputé sa dernière course». Villeneuve se plaignait d’être incapable, faute de matériel compétitif, de se mesurer efficacement aux principaux animateurs du championnat.

Combattant un cancer à l’estomac, dont il a été diagnostiqué en mai dernier, Villeneuve a toutefois pris du mieux au cours de l’été et, dans une entrevue accordée au Journal de Montréal, il a fait savoir qu’il souhaitait renouer avec la compétition.

Dès le mois de septembre, il a entrepris de rebâtir sa motoneige en prévision de la nouvelle saison.

«Je pète le feu», avait-il répété, il y a quelques semaines à l’occasion d’une conférence de presse confirmant son retour au Grand Prix de Valcourt, l’événement le plus important de l’année.

«J’ai travaillé fort pour améliorer le comportement de ma machine et je suis très satisfait, disait-il. Mon moteur est plus puissant, je pense que ça devrait bien aller. Mieux, du moins, que la saison dernière.»

 

Grand Salon Motoneige Quad 2022