Circuit Hillcross SLSJ : Une fin de saison parfaite

Circuit Hillcross SLSJ : Une fin de saison parfaite

La dernière tranche du circuit Hillcross SLSJ ne pouvait connaître un meilleur dénouement. Aidé par une météo clémente, l’événement a accueilli 42 participants et plus de 100 spectateurs, hier, au centre de ski Le Valinouet.


Photo à titre indicatif

Répartis dans quatre catégories, les motoneigistes se sont disputés près de 3000 $ en bourses. L’objectif était simple: arriver au sommet de la piste longue d’un kilomètre en premier.

«La météo est de notre côté, la neige est encore bien présente et les gens sont au rendez-vous, se sont réjouis les organisateurs du Hillcross. On ne pourrait vraiment pas demander mieux. De plus, les participants offrent tout un spectacle aux spectateurs.»

Retour l’an prochain

À sa quatrième année d’existence, le circuit Hillcross SLSJ sera de retour l’an prochain. En raison de la popularité grandissante de ces compétitions, un système de pointage verra le jour parmi les participants.

Les organisateurs aimeraient également ajouter une quatrième tranche durant l’hiver. Cette année, la première étape a lieu lors du week-end de Pâques, au centre Tobo-ski de St-Félicien. La semaine dernière, les amateurs de sensations fortes s’étaient donné rendez-vous au Mont-Édouard.

La catégorie Snowbike devrait également s’ajouter. Il s’agit d’une motoneige avec un seul ski où l’équilibre et l’agilité sont de mise.

Venus de loin

Au nombre des 42 participants inscrits, Martin Coutu, Daniel Berneche et Christian Lépine faisaient manifestement partie des plus maniaques. Les trois hommes qui habitent à Joliette se sont tapé plus de cinq heures de route au petit matin afin d’arriver à temps au Valinouet.

«On a eu la piqûre au Mont-Édouard la semaine dernière et on a décidé de revenir, a témoigné Martin Coutu, qui a entendu parler du circuit de hillcross par internet. C’est pas mal trippant et on va probablement revenir l’an prochain. Habituellement, on fait des courses d’accélération [drags], mais on a essayé le hillcross et on adore ça.»

Martin Coutu a d’ailleurs profité de son passage au Saguenay pour terminer au deuxième rang de la classe Open.

Le chroniqueur Patrick Roch se joint à l’équipe de Motoneiges.ca

«Dans notre coin, la saison de motoneige est beaucoup plus courte et ça fait longtemps que nos machines sont remisées», a pour sa part lancé Daniel Berneche, pour expliquer sa présence au Valinouet.


Si la neige est pratiquement toute fondue en ville, on ne peut en dire autant au Valinouet. La neige est encore bien abondante, au grand plaisir des motoneigistes.

Deux filles étaient inscrites aux courses d’hier, dont Shany Jean, de Chicoutimi. «C’est la deuxième année que je participe et c’est surtout pour le plaisir que je le fais, a exprimé la jeune femme. Je fais surtout du hors-piste habituellement.»