CKX MISSION AMS – Une vision du futur

CKX MISSION AMS - Une vision du futur

Je suis l’un des privilégiés qui ont eu accès aux prototypes de CKX Mission AMS pour en faire l’essai. Ce casque révolutionnaire de sentier est doté d’un système de gestion d’air intégré qui fait beaucoup parler depuis son lancement le 26 février 2019. Outre son système AMS, le nouveau venu dans la famille CKX est muni de bien d’autres caractéristiques qui risquent de faire saliver plusieurs motoneigistes. Bien qu’il s’agît d’un prototype, je disposais d’une fenêtre de 2 jours afin de valider si le produit allait répondre aux attentes que celui-ci suscite depuis son lancement. C’est en Maurice, le 16 et 17 mars 2019, que j’ai pu effectuer les essais physiques du Mission. J’aimerais mentionner que la température variait de – 3 °C à – 7 °C, qu’il y avait des bourrasses de vents de 40 à 70 km/h et que j’ai roulé autant de jour que de soir sur une distance de 450 km. 

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

À quoi peut-on s’attendre pour la saison 2019-20 du Mission ? À première vue le casque a du look vu son design profilé, soigné et ses couleurs. La visière (palette) démontable y est aussi pour quelque chose. Sans cet élément comme tout casque de sentier, le Mission y perd quelque peu son attrait visuel. Heureusement, la palette a été étudiée au niveau de l’aérodynamisme afin que le consommateur puisse rouler à des vitesses de pointe considérable sans y ressentir l’effet de tire. J’ai testé avec et sans, je n’ai pas remarqué de différence. De plus, cette visière est utile, car elle agit comme pare-soleil tant en début qu’en fin de journée. Le casque est très confortable, léger et laisse suffisamment d’ouverture une fois la vitre ouverte pour faire ressortir l’air expiré, boire et discuter aisément. Côté insonorité, j’évalue qu’il est comparable au BV2’S de BRP qui est déjà plus qu’acceptable. Le déflecteur d’haleine fait en caoutchouc de qualité est facilement démontable, est confortable et est à peine perceptible une fois en place. C’est plutôt, lorsque l’on remonte la visière principale que celui-ci accroche la visière solaire. Je crois cependant que l’utilisation de cet élément sera nécessaire qu’en période de grand froid et CKX travaille déjà afin de résoudre cette problématique. Côté sécurité, j’aurais apprécié voir l’intégration d’une lumière DEL encastrée à l’arrière du casque. De plus, pour ceux qui désirent obtenir le casque muni d’une visière électrique, sachez que l’on retrouve le fil de type RCA comme prise d’embranchement. Selon moi, ce principe devrait être amélioré pour faire place à un système magnétisé de connexion que l’on retrouve chez BRP sur le Oxygen. 

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

Le champ de vision périphérique obtenu est large et impressionnant. Le modèle testé n’avait pas de vitre électrique ce qui réduit habituellement cet aspect. Même avec la palette en place, il est facile d’essuyer la vitre à l’aide d’un gant muni d’un chamois. Il y a 2 entrées d’air de ventilation disponible à l’avant ; une pour la vitre et l’autre pour le bas du visage. Le système mécanique de la visière solaire intégrée est génial, un des meilleurs de l’industrie. Il est facile d’accès, fonctionne à tout coup et tient bien la vitre même lorsqu’on roule dans de grosses bosses. De plus, la teinte jaune est efficace puisque celle-ci fait ressortir les reliefs du paysage et permet à l’œil de se reposer par temps ensoleillé. Il est à noter que celle-ci peut être remplacée par d’autres teintes. Bref, il faut l’essayer pour en apprécier toute sa valeur. Comme tout n’est pas parfait dans ce monde, je dois avouer que j’ai ressenti de l’air entrer entre la vitre et la coquille avant droite du casque (joint scellant). J’ai trouvé d’ailleurs cela étrange, car l’air provenait seulement du côté droit et non du gauche. Comme il s’agissait d’un prototype, les gens de CKX m’ont mentionné par la suite qu’il manquait, lors mes essais, une pièce de protection contre le vent. Par conséquent, il y a fort à parier que cela sera corrigé d’ici la sortie du produit final. Pour ce qui concerne l’air pouvant s’infiltrer dans la partie du menton, j’estime que CKX ont fait leur travail, car je n’y ai pas détecté de problématique à ce point.

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

CKX MISSION AMS une vision du futur - motoneiges - motoneigistes

Le point chaud du sujet est bien entendu de savoir si le fameux principe AMS (Air Management System) fonctionne. Oh que oui, ça fonctionne, et de façon étonnante ! C’est même visuellement perceptible à quel point ce système d’évacuation d’air et d’humidité fait bien son travail. En effet, durant mes tests, je m’amusais à expirer vers le haut afin de créer de la buée dans la vitre principale. C’est avec une rapidité immédiate qu'il est possible de constater l’air humide se diriger tout droit vers les canaux d’évacuation du système. Après plusieurs heures d’utilisation, le casque demeure sec et confortable. Cela est fort utile en fin de journée, car il n’est jamais plaisant de repartir d’un relais avec un casque imbibé d’humidité. Parmi les preneurs éventuels du Mission, beaucoup s’interrogent à savoir si les embouchures des trous de sortie d’air vont s’obstruer de glace. Je crois qu’il est peu probable que cela puisse se manifester, car cela se produisait auparavant sur les modèles où l’air était évacué à l’avant du casque. L’humidité était réfrigérée immédiatement à la sortie par le vent frappant de plein fouet le devant du casque. Dans le cas du Mission AMS, l’air de sortie se situe à l’arrière par les 2 orifices prévus à cet effet.

À quoi peuvent s’attendre les prochains consommateurs du Mission ? À mon avis, le casque est bien conçu et l’utilisateur saura y trouver un produit stylisé et révolutionnaire. Le CKX Mission est un élément axé sur le confort, la légèreté, la performance exploitant plusieurs côtés pratico-pratiques souhaités. J’ai été emballé par le prototype mis à ma disposition, je me sentais bien à l’intérieur du casque et je suis personnellement satisfait de voir enfin un casque rempli de fonctionnalités utiles, muni d’une visière (palette) répondant bien à certaines contraintes aérodynamismes. Il s’agit d’un nouveau concept et comme dans tout ce qui est de nouveau cela prend du temps avant de faire tomber certains paradigmes. Toutefois, l’achat d’un casque est personnel et propre à chacun. Souvent, une subtilité peut faire balancer la décision en direction d’un choix vers un autre. Le prix d’un casque de qualité n’est pas non plus négligeable et est à prendre en considération. Le prix de détail du Mission varie de 549,99 à 849,99. CKX offre une garantie de 2 ans sur le Mission avec l’option de 3 années supplémentaires une fois inscrit en ligne. Pourra-t-il vous séduire ? 

Pour en apprendre plus sur le casque Mission de CKX cliquez ici.

Les Motoneiges Géro