Suite au communiqué de presse concernant l’ouverture des sentiers au Saguenay, des réactions allant de la stupéfaction à la colère ont été suscitées. Fabien Hovington, conseiller municipal de Saguenay, accuse le président du Club de motoneigistes Caribou-Conscrits, Yves Simard, de nuire à l’industrie touristique de la motoneige au Saguenay.

M. Simard s’est mérité les foudres du conseiller municipal après la mise au point qu’il a fait sur l’annonce de Saguenay à la grandeur du Québec, qui disait que les monts Valins sont prêts à accueillit les motoneigistes. Le président du club Caribou-Conscrits a affirmé le contraire la veille, évoquant le temps doux.

"Nous allons demander à la Fédération québécoise des motoneigistes de former un seul club de motoneigistes pour le territoire de la ville de Saguenay. Nous considérons que le président du Club Caribou-Conscrits nuit à l’image de la motoneige avec ses déclarations publiques et ses menaces de ne pas ouvrir les sentiers", déclare M. Hovington.

"Le message qu’on voulait lancer aux amateurs c’est qu’il n’y a pas de problème avec l’ouverture des sentiers de motoneige dans la région, contrairement à ce que prétend Yves Simard, à qui veut l’entendre, dans la région et ailleurs en province. Le message que nous avons lancé sur le réseau national était pour rassurer les motoneigistes et les informer que nous avons mis l’argent nécessaire pour ouvrir les sentiers dès le début de la saison. Évidemment, c’est à condition qu’il y ait de la neige", dit-il, adressant nombre de reproches envers le président du club.

Selon M. Hovington, Yves Simard prends les commerçants en otage et menace de détourner les sentiers. De plus, il estime que M. Simard n’a pas le comportement approprié pour présider un club de motoneigistes.

"Sur le territoire de Saguenay, nous avons pris le dossier en main en allongeant immédiatement deux chèques de 25 000 $ pour chacun des clubs du Saguenay. Le président Yves Simard ne s’est pas présenté à la rencontre de presse pour annoncer cette bonne nouvelle et n’est même pas venu chercher son chèque de 25 000 $ qui est sur le bureau du maire", s’indigne le conseiller municipal, désireux de régler les problèmes d’entretien des sentiers qui revient d’année en année.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023
Motoneiges Ski-Doo