Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire…

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire…

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire…

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste

Pour 2019, une légende est de retour ! Pour les connaisseurs pas besoin de présentation. Cette légende s’impose depuis 1976 dans nos sentiers et après plusieurs évolutions, la dernière génération est tout à fait incroyable. Voici du début jusqu’à aujourd’hui les différentes modifications de la Yamaha SRX.

Tout d’abord avant l’arrivée de la SRX, Yamaha comptait sur la GPX 433 comme leur motoneige hyper sportive. Cette motoneige était refroidie à l’air et était munie de 2 carburateurs avec injection d’essence et de 2 silencieux. Cette GPX produisait environ 55-70hp selon l’année.

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha GPX 433 refroidit à l’air.

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha GPX 433 refroidit à l’air. – Moteur

Par la suite, Yamaha a introduit leur nouveau cheval de bataille avec un tout nouveau modèle. Cette motoneige était la SRX 440 (Sport Racing Xperimental) offerte en quantité limitée et principalement aux coureurs pour 1976 et 1977. Un des changements majeurs a été le passage d’un moteur refroidi à l’air vers un système de refroidissement au liquide pour passer à une puissance d’environ 95 chevaux et ceci sans l’injection d’huile automatique. Par la suite, la SRX est de retour et disponible pour tous à partir de 1978 avec une version orientée sentier. Elle gagna en poids et aussi en fiabilité avec une baisse de puissance motrice à 80 ch. De plus, le modèle a désormais un pare-brise, une capacité du réservoir d’essence accru et le retour de l’injection d’huile en 1980. Tout cela pour plaire aux amateurs de sentier.

Pour 1981, Yamaha nous réserve une autre grande surprise. Une nouvelle plateforme avec suspension indépendante à l’avant. Malheureusement, ce modèle sous l’appellation SRX ne sera pas offert au catalogue longtemps. En 1981, la nouvelle motoneige au look de Darth Vader produit 88 ch pour environ 470 lb. Certains problèmes au niveau de la motorisation ont compliqué son entrée en marché. En voulant rectifier le tir en 1982, avec une augmentation de la cylindrée de 440 à 500cc, Yamaha a seulement empiré le tout à un point tel qu’ils ont dû la retirer de la gamme pour une année complète. Le modèle sera quand même de retour en 1983 sous le nom de V-MAX (probablement pour faire oublier les 2 dernières années difficiles de la nouvelle plateforme) avec le puissant moteur 540.

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 440 1976

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 440 1977

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 440 1978

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 440 1979

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 440 1980

 

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 440 1981

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste 
Yamaha SRX 500 1982 – Seulement quelques exemplaires ont survécu dû aux problèmes de jeunesse du moteur 500 cc. Les motoneiges qui ont pu rouler sur la neige étaient des modèles de promotion et R&D.

Après 15 ans d’absence sous l’appellation SRX, Yamaha revient en force en 1998 avec une toute nouvelle configuration motrice. L’ancienne génération de la SRX (sans compter les V-Max) avec ses 2 cylindres, 2 carburateurs et 2 silencieux est remplacée par un autre monstre de puissance, mais cette fois si c’est le 3 qui est à l’honneur : 3 cylindres, 3 carburateurs et 3 silencieux calibrés de 700cc 2 temps d’une puissance d’environ 140 ch, pour un poids de 522 lb.

À l’époque, la tendance se dirige vers des motoneiges à suspension à grand débattement et plus haute sur patte. La Yamaha SRX compte sur son moteur super performant et sur une tenue de route collée au sentier pour rivaliser avec la concurrence. Yamaha opte, sur ce modèle, pour une chenille de 15 pouces de large par 121 de long et .92 de haut. Cette chenille, par ses dimensions, favorise la maniabilité en sentier et une hauteur de crampon conservatrice favorise la vitesse de pointe.

Cette génération de la SRX a servi pour une période de 5 ans, de 1998 à 2002, pour encore une fois laisser place à une nouvelle génération de motoneige hyper puissante. Pour 2003, Yamaha revient une autre fois avec de gros changements et une nouvelle philosophie de motorisation. Bien que le moteur 4 temps était déjà présent dans l’industrie, aucune motoneige n’avait été conçue spécifiquement pour le secteur performance. L’introduction de son moteur de 1000cc 4 temps 4 cylindre dans la RX1 était le précurseur de grand changement pour les années à venir.

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste 
Moteur Yamaha SRX 700cc 3 cylindres, 3 tuyaux calibrés

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX700 1998

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste 
Yamaha SRX700 1999

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste 
Yamaha SRX700 2000

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX700 2001

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste 
Yamaha SRX 700 2002

Après plusieurs années d’amélioration de leurs motoneiges à moteurs 4 temps et surtout avec l’ajout en milieu de parcours d’un moteur turbocompressé, Yamaha a finalement décidé de ramener une fois de plus le nom de SRX à leur gamme. Pour moi, SRX signifie 2 choses principalement. Premièrement une tenue de route soudée au sentier, deuxièmement un moteur vraiment puissant avec une vitesse de pointe phénoménale. Est-ce que Yamaha a su ressusciter la légende en 2019 ?

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste 
Yamaha Sidewinder SRX LE 2019

Pour commencer, parlons de la bête. Comme caractéristique principale, la SRX impressionne. Tout d’abord, le fameux moteur Genesis qui a fait les manchettes depuis plusieurs années. Ce tricylindre 4 temps de 998cc turbocompressés développe tout prêt de 200 ch. Pour 2019, Yamaha ajoute en plus sur certaine de leurs motoneiges une toute nouvelle suspension réglable en 3 positions, doux intermédiaire et raide. Ces ajustements s’opèrent à partir du guidon électroniquement et agissent sur la suspension avant et arrière simultanément. En bonus, ces réglages peuvent s’effectuer autant à l’arrêt qu’en mouvement. Les ingénieurs ont conçu ce système de façon à ne pas perdre les pilotes dans de nombreux paramètres et combinaisons possibles. Trois ajustements contrôlent le devant et le derrière en même temps. C’est simple, rapide et efficace. Autre nouveauté, le changement au niveau des contrôles. Le bouton du reculons est maintenant plus facile à opérer !

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Nouveaux contrôles améliorés pour 2019

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Suspension avant ajustable électroniquement par le guidon. Notez que le câblage sembletrès bien dissimulé.

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Suspension arrière ajustable électroniquement par le guidon. Encore une fois le câblage semble très bien dissimulé.

De plus, ce qui rend cette SRX unique dans la gamme Yamaha est sa chenille 137” x 15” à profil bas de 1.00” Ripsaw. La suspension de la nouvelle SRX est maintenant rééquilibrée avec de nouveaux ressorts à taux progressif. Ces ressorts tant à l’avant qu’à l’arrière abaissent la hauteur de conduite pour favoriser la tenue de route.

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Suspension arrière de 15 x 137 à profile bas de 1 pouce spécifique à la Yamaha SRX

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Notez comment la SRX est plus basse comparativement au modèle standard.

Il y a certaines motoneiges qui sont construites dans le but d’être polyvalentes, mais en même temps ne font rien parfaitement. Yamaha a vraiment voulu construire une motoneige pour un créneau très spécifique, tenue de route et vitesse de pointe.

En étant attentif à l’arrêt, on peut déjà voir que la motoneige est moins haute sur pattes, ça promet déjà très bien. Les accélérations sont aussi phénoménales et franchement rien n’y touchera encore cette année en puissance et vitesse de pointe (à part ses cousins chez Arctic Cat). Ça tire à tous régimes et encore une fois, il faut faire attention à ne pas se laisser prendre en entrée de virage tellement cette motoneige vous propulse rapidement d’une courbe à l’autre. De plus, (sans avoir pu tester sur place à fond à cause des mauvaises conditions climatiques) avec cette configuration de chenille de 15 x 137 x 1 pouce Yamaha y sont allez fort en dédiant la SRX pour une vitesse de pointe supérieure. Déjà, le modèle de base est très rapide avec un profil de chenille de 15 x 137 x 1 pouce. Cette motoneige avec, à moins de restriction due au profil plus bas, devrait pouvoir gagner quelques kilomètre-heure supplémentaires. L’avenir nous le dira !


Yamaha SRX 2019

 


Yamaha SRX 2002

Une chose que nous avons pu bien tester est sa capacité de rouler rapidement en sentier sinueux. Oui, son poids supplémentaire se fait sentir, mais dans de bonnes conditions cette motoneige impressionne non seulement par son moteur, mais aussi par sa facilité à enchainer les courbes une après l’autre rapidement. Vous rappelez vous des années 1990 quand la façon de piloter était de faire déraper le derrière de la motoneige en entrée et sortie de courbe ? Et bien, cette SRX nous ramène un peu en enfance. Oui, le profil de chenille de 1 pouce ne permet pas de gripper la neige en tout temps et n’est pas idéal en neige plus profonde, mais dans certaines conditions cette motoneige est complètement sublime à piloter.

Cette SRX n’est pas une snowcross ni une motoneige de Touring, mais quand les conditions sont au rendez-vous cette motoneige est l’arme ultime point c’est tout.

 Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 1998

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 2019

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 2019

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 2019 dans son élément 

 

Coup de cœur Yamaha 2019 et un peu d’histoire… -motoneige - motoneigiste
Yamaha SRX 2019

*Crédit Photo : Yamaha

Auberge du Draveur - Motoneige