web analytics

Courses de motoneige sur l’eau à Lavaltrie

Liste des hôteliers
De la poussière, du gros bruit, des odeurs de diesel brulé: il faut être fait fort pour survivre à une compétition de motoneiges sur l’eau! C’est qu’ils n’ont pas froid aux yeux, les amateurs de ce sport nouveau genre. Les 24 et 25 août avait lieu une compétition à Lavaltrie.
 
Organisé par Daniel Goyette et Claude Chamberland, en collaboration avec l’association Circuits de motoneiges sur l’eau du Québec (CMEQ), l’événement a attiré assez de monde pour donner envie aux promoteurs de recommencer l’an prochain. " La foule était là, et nous pensons que le sport se fera de plus en plus connaître. Radio-Canada est venu filmer, ainsi que l’émission Octane, qui diffusera son émission en octobre," racontait Claude Chamberland.
 
Parmi les compétiteurs venus se mesurer sur le lac de l’Érablière Fiset, des gens de partout, et d’aussi loin que Portneuf, ou le Lac Saint-Jean. Parmi eux, Benjamin Dufour, de Saint-Stanislas, adore le défi de filer sur l’eau.
 
 
"Mais pas en motomarine, ce serait trop facile! Nous, on est des vrais amateurs de motoneige. On aime tellement ça qu’on veut en faire même l’été, alors on a des motoneiges adaptées au sable et à l’eau." Mais qu’a donc de si intéressant le fait de faire la course sur l’eau? " C’est un vrai défi technique. Il faut de la stratégie, être rusé et l’entretien de la machine compte aussi." Avec son équipe, ils sont venus du Lac Saint-Jean, rien que pour l’occasion. Benjamin Dufour et son équipe sont venus du Lac Saint-Jean pour participer à la compétition.
 
II faut refroidir le moteur entre chaque course.
 
Parmi les pionniers de la discipline, Robert Gingras, de Victoriaville, raconte avoir contribué à créer l’engouement, au milieu des années 80, en compagnie d’un certain André Fortier. Alors qu’aux États-Unis, le phénomène allait en grandissant, la communauté des motoneigistes sur l’eau a mis du temps à grossir de notre côté de la frontière.
 
 
" Pendant longtemps il n’y avait qu’une seule compétition à Victoriaville, explique Robert Gingras. Puis, vers 1995, on s’est mis à se créer d’autres rendez-vous, ailleurs dans la province, et au fil des endroits visités, de plus en plus d’adeptes se sont joints à nous."
Pour connaître les résultats de la compétition et savoir les dates des prochains événements, voir le site www.cmeqracing.ca.

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.