Douche froide pour agriculteurs et motoneigistes

Liste des hôteliers

Le ministre Laurent Lessard refuse d’annuler la compression de 80 millions $ dans l’assurance-récolte des agriculteurs au Québec, eux qui menacent maintenant d’accentuer leurs moyens de pression au-delà des sentiers de motoneige.
M. Lessard a tenté de calmer les producteurs agricoles réunis pour le congrès de l’UPA en leur promettant de leur redonner les surplus budgétaires de la Financière agricole, si tel est le cas, à la fin de l’année. Mais, cela n’a pas satisfait les attentes de l’UPA.

Dans une salle remplie à craquer de 1200 représentants de l’agriculture, le ministre a été hué et au moins 200 producteurs lui ont exhibé des pancartes illustrant des fermes à vendre par l’agent immobilier Jean Charest.

Les délégués au congrès de l’UPA ont unanimement décidé de maintenir le blocus des sentiers de motoneige sur les terres agricoles et le président, M. Christian Lacasse, envisage même d’autres moyens de pression, sans en préciser l’ampleur.

«Tous les moyens de pression vont être envisagés. Y’aura pas d’accès sur les terres agricoles tant que ça ne sera pas réglé, mais on est prêts à aller plus loin que ça encore. On va évaluer notre stratégie sérieusement », a lancé M. Lacasse.

Visiblement choqué, le président de l’UPA a vivement critiqué l’attitude du ministre. «On avait beaucoup d’attentes, je ne peux pas accepter qu’un ministre ou un gouvernement soit aussi insensible à la situation des agriculteurs, ils vont se réveiller quand?», a commenté M. Lacasse.

En plus de la réduction de 80 millions $ dans l’assurance-récolte, l’UPA est choquée par le doute que laisse planer Laurent Lessard sur l’accréditation unique qui lui est conférée ainsi que sur la mise en marché collective. Ces deux piliers pourraient être revus dans la nouvelle politique agricole du Québec.

«On veut un engagement formel du gouvernement sur le maintien de nos outils collectifs. On veut un engagement écrit et il peut le faire demain matin », a indiqué M. Lacasse.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

L’UPA évalue que 3000 fermes seraient menacées au Québec avec l’application du nouveau calcul de l’assurance-récolte au Québec. Au moins 18 000 emplois seraient ainsi perdus, selon l’organisme.

Malgré les protestations, le président Christian Lacasse assure qu’il est prêt à poursuivre le dialogue avec le ministre Lessard qui a promis d’assister au prochain conseil d’administration de la Financière agricole, le 16 décembre, pour tenter de régler le problème.

Les motoneigistes déçus

L’annonce du maintien du blocus sur les terres agricoles du Québec est loin de plaire à la Fédération des clubs de motoneigistes.

«Il est déplorable que l’on prenne des bénévoles en otages dans un conflit où ils n’ont rien à voir, a dit Mario Côté, le président de la Fédération. Nous respectons les agriculteurs qui ont le choix de nous laisser passer ou non, sauf qu’à l’aube de la nouvelle saison, cette nouvelle a l’effet d’une douche froide.»

Plus de 30 % du réseau de sentiers se trouvent sur des terres agricoles. Cela signifie donc que plus de 10 000 kilomètres de sentiers ne seront pas accessibles au moins jusqu’au 15 décembre prochain.

Pour lire tout l’article….

Motoneiges Ski-Doo