Droits de passage pour les sentiers de motoneige à Saguenay : une décision locale

Liste des hôteliers

La décision de Saguenay de payer des droits de passage aux producteurs agricoles n’a pas provoqué de crise au sein de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ).

Le président de l’organisme, Dany Quirion, considère qu’il s’agit d’une décision locale et ne croit pas qu’elle aura des incidences dans les autres régions du Québec.

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec tenait son congrès annuel le week-end dernier, à Rivière-du-Loup.

Plusieurs observateurs avaient prédit que la décision de la Ville de Saguenay de verser des redevances aux agriculteurs pour autoriser le passage des motoneiges risquait de provoquer une crise au sein de la fédération, mais ça n’a pas été le cas.

« Je vous dirais que c’est passé au niveau de l’assemblée annuelle dans le divers, affirme Dany Quirion. Il y a eu des questions de clubs, mais ça été beaucoup plus interprété comme une décision locale. »

M. Quirion précise que la priorité de la FCMQ est de mettre en place un réseau de sentiers permanents au Québec, comme le préconise le ministère des Transports.

Dans ce contexte, il croit que l’entente de Saguenay est une solution parmi d’autres. « C’est bien évident que d’une région à l’autre, les solutions envisagées pour la pérennité ne seront pas les mêmes », ajoute Dany Quirion.

Il précise que toutes les solutions sont envisagées pour créer des sentiers permanents, y compris de payer des redevances aux producteurs agricoles.

Parmi les autres solutions, on propose aussi d’utiliser les voies ferrées, de même que les emprises des lignes électriques et les accotements des autoroutes pour faire passer les motoneiges.

Grand Salon de la motoneige et du quad 2022: venez nous rencontrer!
Auberge du Draveur - Motoneige