Au courant de la saison, j’ai eu la chance de faire l’essai du casque 509 Altitude. Voici mes impressions sur cet item.

Tout d’abord, j’apprécie tout simplement le design du casque et son look. Wow !

Essai casque 509 Altitude - Motoneige - Motoneigiste

En particulier avec les lunettes Sinister X6 et tout l’ensemble qui m’a été fourni cet hiver. Ce casque existe depuis quelques années sur le marché et j’apprécie toujours son apparence globale, en particulier avec le choix de couleurs disponibles et d’options année après année.

Je prends le casque dans mes mains et ma première remarque est qu’il est particulièrement léger considérant que je n’ai pas la version en fibre de carbone ; le modèle d’essai est en thermoplastique. Le casque a beaucoup de trappes de ventilation et je m’attends à ce que ce soit un casque seulement lorsque les températures sont douces pour les amateurs de hors-pistes. Le casque possède un masque pour respirer à l’avant. Il possède aussi un protège-menton, qui empêche le froid et la neige d’entrer sous le casque. Je découvre un peu plus tard quatre morceaux de caoutchouc dans le haut du casque qui bouchent certaines trappes de ventilation. Je suis donc perplexe à savoir si ce casque est chaud ou non pour nos températures froides du Québec. 

Essai casque 509 Altitude - Motoneige - Motoneigiste

Lorsque je mets le casque sur la tête, je le trouve confortable. Certains casques me serrent trop la tête et d’autres pas assez. Celui-ci est parfait, en particulier au niveau des joues. Lorsque je me promène en motoneige, je trouve qu’il est aussi confortable après plusieurs heures de sortie. Le mouvement du casque est fluide et la visibilité avec les lunettes est excellente. Il est d’ailleurs l’un des seuls casques que je peux rester assis sur ma motoneige sans bouger les épaules et être capable de me tourner la tête aisément et d’avoir une bonne vue sur les côtés.

Essai des gants Backcountry de 509

Il y a trois aspects de ce casque que j’apprécie. Le premier est le fait qu’avec le masque, pour respirer, je ne sens pas beaucoup d’air entrer. Je fais la remarque que dans mes essais les trappes de ventilation dans le haut du casque sont bouchées et que je ne les ai pas retirées. Les lunettes Sinister X6 Ignite épousent parfaitement ce casque et l’entrée d’air par le fait même. Elles tiennent bien en place et ça ne bouge pas, à l’exception de rouler plus vite que la limite permise. Avec un balaclava mince, ce casque est facilement supportable sous la barre des -10 degrés Celsius. Si je porte un balaclava un peu plus épais ainsi qu’un cache-cou, je peux supporter une température plus froide durant de longues heures. Je ne peux pas dire que nous avons eu beaucoup de journées de températures extrêmes cet hiver, mais dans le cas de mes randonnées je n’ai jamais eu très froid.

Le deuxième aspect est que le casque ne me pousse pas la tête vers le haut lorsqu’il y a de forts vents. Habituellement, les casques avec visière ont cette mauvaise habitude. Celui-ci laisse passer l’air librement et en plus ne crée pas de forte pression sur le cou. Sûrement que le poids du casque aide beaucoup pour cet aspect. Lorsque l’on se promène plusieurs heures dans une journée, avoir un casque pesant qui nous pousse la tête vers le haut est quelque chose que l’on remarque et qui nous fatigue de plus en plus à mesure que les heures avancent.

Le troisième aspect, et non le moindre, est que même s’il n’y a pas beaucoup d’air qui entre, le casque évacue bien la chaleur. Ma tête reste la plupart du temps au sec à moins de faire un effort extrême. Mais encore, il fait un bon travail et mes lunettes n’embuent pas beaucoup. Le casque fait un bon travail pour évacuer l’humidité autour de la tête et la circulation d’air fait bien son travail. Le masque fait un bon travail lorsque l’on roule en sentiers. Il fait aussi un bon travail hors-piste, mais je préfère me promener sans celui-ci lorsque je fais un effort physique sur la machine. 

Essai de la Ski-Doo Renegade X 850 2021

L’attache du casque magnétique Fidlock est une option intéressante. J’ai tout de suite pensé que ce ne serait pas solide et que ça pouvait se détacher facilement en cas d’impact. J’ai remarqué en mettant le casque sur la tête que je ne peux pas défaire l’attache sans tirer sur la petite corde et retirer l’élément magnétique, ça m’inspire confiance au niveau de la sécurité.

Essai casque 509 Altitude - Motoneige - Motoneigiste

En général, j’ai bien aimé cette attache parce que c’est rapide pour enlever et mettre son casque. Dans mon cas, j’ai eu un peu plus de difficulté à le faire avec les gants. Lorsque j’avais un cache-cou et des gants dans les mains, l’attache était pas mal moins intuitive parce que j’avais de la misère à bien positionner les sangles au cou et l’attache pour qu’elle se ferme. Il est possible que ce soit une question d’habitude, je vous le dirai avec le temps.

Essai casque 509 Altitude - Motoneige - Motoneigiste

Pour conclure, la qualité de fabrication globale du casque est excellente et porter le casque avec les lunettes 509, c’est encore mieux. J’aurais aimé voir une attache pour la GoPro en métal au lieu d’être en plastique, je suspecte qu’elle ne sera pas très durable. Somme toute, il s’agit d’un bon casque et d’une combinaison que je porterai encore longtemps. Un gros merci à Motoneiges.ca et 509 pour cet essai.