Essai du casque Modulaire CKX Tranz Blast

Liste des hôteliers

Encore un casque
J’ai plein de casques. Beaucoup de casques. Tellement que mon épouse m’a fait rajouter une tablette dans les garde-robes d’entrée à la maison. Une du côté des garçons et une de mon côté. La mienne, c’est pour les casques. Casque de moto, de ski, de vélo, de motoneige. Qu’ils soient de type ouvert, trois-quarts, intégraux ou modulaires, j’ai des casques en masse. Et quand on m’a proposé de choisir un casque de CKX pour en faire l’essai, j’ai d’abord vérifié s’il y avait encore un peu de place sur la tablette des casques. Je suis toujours à la recherche du casque qui me permettra de porter mes lunettes pour faire de la motoneige.

Comme il restait une place, je me suis précipité dans le catalogue de CKX. Et dès la première page, j’étais conquis. Je ne suis pourtant pas très à la mode, ni même sensible aux tendances. Mais quand j’ai vu l’illustration du CKX Tranz Modulaire, surtout dans sa livrée en blanc mat, j’ai tout de suite su que c’était celui que je voulais. Quand même un peu rationnel, mais pas trop, je suis allé voir le casque en question chez mon détaillant préféré. Et j’en ai même essayé un, question de me faire une idée de la grandeur qu’il me fallait. Pour mon gros coco, c’est un XL. Le déflecteur d’haleine est un peu serré sur mon nez, mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter, j’en veux un ! On dirait même que je pourrai porter mes lunettes sans qu’elles ne s’embuent.


Belle finition, visière intérieure abaissée

Commande faite au distributeur, ne reste plus qu’à attendre l’arrivée du casque. Et quelques semaines plus tard, le voici qui arrive. Bon sang qu’il est beau !

Suite de l’article…

La première « vraie » tempête de neige est à nos portes !
Auberge du Draveur - Motoneige