Essai du casque modulaire Tranz 1.5 RS

Essai du casque modulaire Tranz 1.5 RS

Son ergonomie 

Pour la 2e saison, Kimpex offre la version améliorée du casque CKX modulaire dans sa version Tranz 1.5. Ayant déjà parcouru plusieurs milliers de kilomètres avec un modulaire CKX que j’aimais bien d’ailleurs, j’ai vraiment aimé cette nouvelle version améliorée et encore plus performante et confortable. Ce casque est facile à endosser et facile à attacher avec sa courroie rigide qui se glisse rapidement dans l’attache et s’ajuste en même temps à la bonne longueur et position et ce, dépendamment de votre taille, de l’épaisseur de votre cagoule ou balaclava. Ce casque une fois endossé vous assure tout à la fois étanchéité, solidité, confort et sécurité. Le système d’attache est non seulement facile à endosser, mais également facile à enlever quand on entre à l’intérieur d’un relais et qu’en plus nos doigts y vont à l’aveuglette. C’est toute une évolution quand on se rappelle des courroies et des anneaux doubles d’il y a quelques années!  

Ce casque modulaire est disponible avec ou sans visière chauffante et sous différentes couleurs et dessins dans un sac de transport.

Le Tranz 1.5 RSV est un modulaire facile à ouvrir même avec les gants grâce à son bouton poussoir situé à la mentonnière. C’est souvent le cas en sentier et plus souvent aux intersections lorsque nos compagnons veulent échanger quelques mots ne serait-ce que pour valider la bonne direction à prendre. La visière est également large et donne une bonne vue périphérique. Il n’est pas nécessaire de faire une gymnastique cervicale démesurée pour voir ce qui se passe de chaque côté ni pour faire marche arrière. L’angle de vision est très grand. De plus, ouvrir ou fermer la visière seulement est une manœuvre facile même avec la paume de la main et les mitaines. Il est tout aussi facile de lever puis fermer toute la partie faciale avec le bouton à la mentonnière, et un déclic confirme la totale fermeture; c’est cette convivialité qui rend ces casques modulaires si populaires chez les motoneigistes. Donc, le casque CKX Tranz 1.5 RSV est le choix à privilégier pour sa facilité à endosser, à ouvrir et fermer, sa rapidité et sa facilité de  fonctionnement. Il est donc un succès ergonomique puisqu’il est très bien adapté aux besoins, au confort et à la sécurité des motoneigistes.

Essai de la Ski-Doo Renegade X 850 2021

La visière chauffante levée et la lunette intérieure amovible ambrée. Le Tranz est muni d’un système d’attache rapide à cliquet et de plusieurs prises d’air à ouverture variable.

Son efficacité en temps froid

Bien que la saison 2015-16, de par son record de température douce, ne fut pas la meilleure pour expérimenter le port de ce CKX Tranz 1.5, nous en avons fait l’essai dans une des parties les plus froides du Québec, soit la région de la Baie-James. Avec le facteur éolien, les températures ont atteint les -46 °C et nous avons eu à voyager dans la poudrerie et les lames de neige. Je vous affirme que je n’ai pas eu à utiliser ma visière chauffante une seule journée. Le Tranz est étanche et bien équilibré pour expulser l’humidité. En effet, le fil électrique a fait les 1 500 km dans mes poches. Le CKX Tranz est un casque bien isolé, ses joints sont étanches et son système de ventilation ajustable empêche la formation de buée dans la lunette intérieure. Toute l’haleine humide est contenue dans ce nouveau déflecteur d’haleine en caoutchouc très souple et qui protège la lunette et optimise une vision claire et sans buée. Ce déflecteur d’haleine adopte facilement le contour du nez et des joues et assure l’expulsion de l’humidité vers le bas. La visière chauffante est selon certains beaucoup moins nécessaire. Du même coup à chaque halte, nous n’avons pas à penser au fil. C’est un avantage pour les distraits!

La partie avant totalement levée montre la doublure intérieure amovible et les coussinets de joue qui ajoutent à la protection contre le froid, stabilisent bien et optimisent la protection. On remarque également la prise d’air avant au niveau de la mentonnière et le bouton poussoir qui permet l’ouverture rapide. 

Sur le côté gauche du Tranz 1.5 RSV se situe la prise du fil de la visière chauffante située juste au-dessus de l’axe de pivotement. Le bouton à glissière qui actionne la lunette intérieure est localisé dans la partie basse, donc facilement accessible en conduite.

De plus, ce nouveau déflecteur d’haleine est en matériau caoutchouté très souple et n’exerce aucune pression sur le visage ou sur le nez. Il est donc très confortable et s’ajuste à notre faciès, évitant ainsi toute pression indue ou marques sur le nez. Les doublures intérieures du casque et les coussinets de joue s’ajustent très bien à la forme de notre tête, assurant ainsi une immobilisation et une protection optimale. En plus, l’intérieur du casque Tranz 1.5 est construit de façon à recevoir un système de communication permettant de discuter avec nos compagnons de sentier. Je n’en utilise toutefois pas.

Essai de Lane du Lynx Boondocker DS 4100 850 E-TEC 2022

La lunette escamotable ambrée est facilement accessible par un bouton extérieur du côté gauche qu’il suffit de faire glisser facilement, même en conduisant. Cette lunette ambrée permet dans certaines conditions d’augmenter le relief et ainsi de voir plus facilement les obstacles et variations de la surface de roulement du sentier. De plus, par grand froid et sans utiliser la visière chauffante, l’utilisation de cette lunette ambrée rendait encore plus confortable le casque en protégeant davantage les yeux contre l’air frais qui peut circuler à l’intérieur pour assurer l’expulsion de l’humidité. 

Sur le côté gauche du Tranz 1.5, la prise du fil de la visière chauffante est située juste au-dessus de l’axe de pivotement. De plus, le bouton à glissière localisé juste en bas permet de lever ou abaisser facilement la lunette intérieure ambrée.

Le seul inconvénient est de penser à toujours relever cette lunette ambrée avant de relever la partie faciale du casque modulaire. Puisque le déflecteur d’haleine peut retenir de l’humidité, relever la partie faciale avant de relever la lunette ambrée risque de la mouiller par frottement et ainsi provoquer des traces d’eau ou de glace sur cette lunette intérieure. Quand nous nous en apercevons, nous sommes en plein départ avec nos amis et il n’est pas temps de procéder au nettoyage de lunette avec un linge doux. C’est donc une simple question d’habitude, tout comme celle de déconnecter la visière lors d’un arrêt. 

Le casque Tranz 1.5 dans son sac de transport qui le protège bien et facilite le transport. 

Le sac de transport inclus avec le Tranz 1.5 permet d’y remiser les fils, la lingette de nettoyage, tuques, calottes, gants, GPS et autres menus objets. Ce petit sac est également apprécié pour le transport dans les couloirs des hébergements, ce qui est un avantage certain.    

Essai printanier du Ski-Doo Mach Z 2022

Somme toute, le casque CKX Tranz 1.5 RSV est un excellent choix et à un prix très compétitif. Il a passé l’épreuve des sentiers de la Baie-James qui reçoit annuellement 345 cm de neige et dont les grands froids caractérisent les fêtes du Festival Folifrets Baie-James auquel nous avons pu participer et  ce, sans buée dans la visière.

Les pilotes d’essai de Motoneiges.ca sont fiers et satisfaits de ce nouveau produit de Kimpex et le recommandent aux motoneigistes qui refusent tout compromis.

Pour plus de détails, on consulte la page du distributeur :

http://www.ckxgear.com/fr-ca/casques/modulaires/casque-modulaire-tranz-1-5-rsv-hiver.html