Essais court terme – Polaris 800 Switchback Assault 144 2011

Liste des hôteliers
La journée où nous sommes sortis avec les Polaris, nous avions à notre disposition une 800 Switchback Assault 144 parmi les motoneiges. Classifiée par le manufacturier comme une hybride entre la neige profonde (RMK) et la performance (RUSH), la Switchback est une machine intéressante. Plutôt puissante, plutôt confortable, plutôt maniable, elle est plutôt séduisante.
 
 
Au  premier coup d’œil, quelques pré-conclusions s’imposent. D’abord, c’est une machine pour une seule personne. Mais il y a de la place pour quelques bagages sur le pont arrière. Les guidons disent « ici on peut se lever et garder le contrôle » et s’accrocher en courbe aux cornes du guidon. La suspension avant avec les amortisseurs Walker Evans rappellent les machines de hautes performances. Le pont arrière avec une chenille de 144 pouces et une suspension très dégagée fait penser à la neige profonde. Ils ont tout mélangé ici …
Une salade, ce n’est pas seulement la somme des ingrédients, c’est aussi ce que la vinaigrette y ajoute. Dans le cas de la Switchback, les ingrédients sont de première qualité et la vinaigrette est pas mal réussie ! Celle dont nous disposons aujourd’hui a vu des snowtrackers ajoutés sous les skis et la chenille a aussi été améliorée par l’ajout de crampons.
 
 
Disons le tout de suite, nous avons été passablement satisfaits de la machine. La tenue en sentier est très bonne. La stabilité directionnelle est satisfaisante et la traction, avec les crampons ajoutés, était fort satisfaisante. Les suspensions font un travail satisfaisant autant à l’avant qu’à l’arrière. Ce n’est quand même pas une machine de tourisme et nous avons par moment ressenti les sacrifices faits pour favoriser la maniabilité sportive au détriment du confort au long cours. Mais la mise en courbe et le contrôle durant celle-ci sont irréprochables.
 
Les miroirs sont bien positionnés et le tableau de bord est facile à lire. L’information, quoique plutôt simple, y est bien présentée et lisible mais sujette à l’aveuglement par le soleil ou les reflets. Sous le guidon, dans la portion devant le réservoir d’essence il y a trois boutons. Celui des poignées et du pouce chauffants, qui n’offre que deux intensités. Un autre bouton contrôle le mode hautes/basses du phare. Et il y a le bouton qui permet de contrôler les fonctions et le mode d’affichage du tableau de bord. Ces trois boutons sont hors du champ de vision et loin des mains et du guidon. Il faut donc quitter le sentier des yeux et lâcher le guidon pour les manipuler. De plus, ils sont tout petits et difficiles d’accès avec des gants, encore plus avec des mitaines.
 
 
 
Bien que les marche-pieds soient assez larges pour y placer les pieds en position de contrôle, debout par exemple, cela devient plus difficile en position assise. En effet, malgré la largeur et la longueur des repose-pieds, il n’y a pas beaucoup de place pour avancer les pieds dans le carénage. Ce qui fait qu’en position assise, qui est quand même la position la plus fréquente en sentier, les pieds restent assez reculés. On souhaiterait qu’il y ait plus de place, ce qui permettrait une position encore plus naturelle.
 
La Switchback est entraînée par un deux cylindres à deux temps de 800 cc avec la technologie d’injection « cleanfire » de Polaris. Aussi perfectionné qu’il puisse l’être, ce moulin demeure un deux temps avec les odeurs, la fumée et les vibrations. Dans le même ordre d’idées, la chenille agressive et la suspension arrière plutôt sportive contribuent à générer et transmettre un niveau significatif de vibrations.
 

Nous avons été surpris par la Switchback. Bien sûr, elle n’est pas parfaite. Mais pour une motoneige polyvalente qui aspire plus au côté sportif de la chose qu’au côté touring, nous avons trouvé là un compromis fort intéressant.
 
Aujourd’hui nous avons parcouru 168km en consommant  25,9 litres de carburant, pour une consommation de 15,4 litres au 100 kilomètres (ou 16,5 mi/gallon)
 
 
No Critère d’évaluation Jacques Alain
1 Maniabilité et position de conduite 4 / 5 4 / 5
2 Confort et suspension 4 / 5 3.5 / 5
3 Accès aux commandes 1 / 5 1 / 5
4 Puissance du moteur 4 / 5 4 / 5
5 Bruit et vibrations du moteur 3 / 5 3 / 5
6 Roulement de la chenille 2 / 5 3 / 5
7 Traction de la chenille 3 / 5 3 / 5
8 Finition du véhicule 4 / 5 4 / 5
9 Odeur et émanations 3 / 5 3 / 5
10 Consommation d’essence 3 / 5 3 / 5
11 Position du passager N/A N/A
12 Confort du passage N/A N/A
  Total ( sur 50) 31 31,5
 
 
Les motoneiges que nous avons essayées aujourd’hui nous sont rendues disponibles grâce à la collaboration de :
 
Les P’tits Moteurs
359 Rte Laurier
Ste-Croix (Cté Lotbinière), Qc
Tél : (418) 926-3960
 
Nous profitons de cet essai pour souligner la collaboration appréciée de Kimpex. En effet, nos pilotes d’essais sont équipés des vêtements et accessoires Kimpex. On les porte pour vrai et on les apprécie !


  
 

 

Rappel de sécurité important chez Ski-Doo
Les Motoneiges Géro