Février: Le mois de la motoneige

Liste des hôteliers

La Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec mise sur les 5 "S" de la sécurité en randonnée

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec profite du mois de février, qui est celui de la motoneige, pour mettre l’emphase sur la sécurité. « Nous n’insisterons jamais assez sur l’importance de pratiquer la motoneige de façon sécuritaire. Nos membres sont plus que satisfaits que la saison ait pu démarrer avant la période des Fêtes, mais ils ne doivent pas pour autant compromettre leur sécurité et celle d’autrui », a affirmé Raymond Lefebvre, directeur général de la FCMQ.

Caravane sur la sécurité à motoneige
Cette année, en collaboration avec le ministère des Transports du Québec, la FCMQ tiendra sa septième caravane annuelle sur la sécurité à motoneige du 1er au 5 février 2006. Des membres du comité exécutif de la Fédération, dont le président, sillonneront les sentiers de l’Est du Québec en partant de Saint-Nicolas pour se rendre à Rivière-du-Loup, Matane, Forestville et La Malbaie pour ensuite revenir à Québec. Lors du passage de la caravane, les motoneigistes seront sensibilisés aux 5 « S » de la sécurité.

« En randonnée, la sécurité passe par les 5 « S ». J’invite donc tous les adeptes de motoneige à Sillonner les sentiers balisés à la vitesse indiquée, à S’abstenir de boire et conduire, à Serrer à droite en tout temps, à S’immobiliser aux traverses de routes et à se Suivre en respectant un distance raisonnable », a affirmé Raymond Lefebvre, directeur général de la FCMQ.

La FCMQ tient à rappeler qu’elle prône toujours la Tolérance Zéro en matière de consommation d’alcool en motoneige. Les motoneigistes sont appelés à faire un choix : boire ou conduire. Car les deux activités ne sont pas compatibles.

La Fédération tient également à rappeler à tous les motoneigistes que le manque de neige dans certaines régions a pour effet de rendre certains sentiers plus glacés et qu’il convient donc de faire preuve d’une plus grande prudence qu’à l’habitude, notamment en ralentissant davantage à l’approche des courbes.

Commission parlementaire sur les véhicules hors-route
Lors de la commission parlementaire qui aura lieu prochainement, la FCMQ en profitera pour rappeler l’importance de la sécurité en randonnée. Les sentiers balisés demeurent les endroits les plus sécuritaires pour la pratique de la motoneige. Le concept de sentier durable doit donc être respecté afin d’offrir un environnement sécuritaire aux motoneigistes.

Le début de la saison de motoneige 2021-2022 approche rapidement !

La FCMQ remercie les partenaires suivants pour leur collaboration à la tenue de sa randonnée de sécurité : le ministère des Transports, Éduc’Alcool, la Sûreté du Québec, l’ISMA, Skidoo, Yamaha, Polaris, Arctic Cat, Globalstar, Sécuri Sport et MaxNeige Programme d’assurances.

Par ses interventions, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec travaille au développement et à la promotion de cette activité pratiquée par près d’un million de Québécoises et de Québécois et qui génère 1,5 milliard $ en retombées économiques annuellement. La Fédération regroupe 228 clubs regroupant plus de 100 000 membres. Grâce à l’appui de 4 000 bénévoles, les clubs affiliés à la Fédération gèrent la vente des droits d’accès aux 33 700 kilomètres du réseau québécois et veillent au développement, à l’aménagement, à l’entretien, à la signalisation et à la sécurité de ce réseau. On peut obtenir plus d’information en consultant le site Web www.fcmq.qc.ca.

Renseignements :  
   Raymond Lefebvre                               Hugo Delorme
   (514) 252-3163                                    (514) 843-1908

En randonnée, la sécurité passe par les 5 « S » :
1. Sillonner les sentiers balisés à la vitesse indiquée
2. S’abstenir de boire et conduire
3. Serrer à droite en tout temps
4. S’immobiliser aux traverses de routes
5. Suivre à distance raisonnable

Auberge du Draveur - Motoneige