Jacques Villeneuve revient en compétitions de motoneige l’hiver prochain

Jacques Villeneuve revient en compétitions de motoneige l'hiver prochain

La présence de Jacques Villeneuve au Championnat du Circuit Pro Tour de motoneige ne fait plus aucun doute en 2016.

Malgré l’annonce de sa retraite, une autre, lors du Grand Prix de Valcourt en février dernier, le vétéran pilote de Saint-Cuthbert laissait entrevoir, quelques mois plus tard, qu’il y avait «moins d’un pour cent de chances» de le revoir sur les circuits glacés l’hiver prochain.

Or, les chiffres sont aujourd’hui inversés. Les probabilités de reprendre le guidon de son bolide sont maintenant de 99 %. Aussi bien dire qu’il revient officiellement à la compétition.

Historia impliqué ?

À l’aube de ses 62 ans, qu’il célébrera le 4 novembre, Villeneuve passe, depuis quelques semaines, beaucoup de temps, dit-il, dans son atelier situé à deux pas de sa résidence.

«Les préparatifs vont bon train, a-t-il déclaré, en entrevue au Journal de Montréal. On travaille actuellement sur la mécanique et j’ai retapé ma remorque.»

Villeneuve avoue toutefois qu’il n’a pas encore obtenu les appuis financiers pour lui permettre de boucler la saison au complet.

«C’est le même refrain chaque année, dit-il. Certains de mes commanditaires ont renouvelé leur entente, d’autres se font encore attendre.

«Je suis notamment en négociations avec Historia, qui a l’air, affirme-t-il, à tenir à moi.»

Ce réseau de télé spécialisé avait contribué à son retour en Formule 1600 l’été dernier aux Grands Prix du Canada et de Trois-Rivières.

«Je suis aussi en discussions avec un concessionnaire automobile de la région de Saint-Jean-sur-Richelieu. J’attends des nouvelles…»

Incertain pour Valcourt

Si Villeneuve ne prévoit pas participer au Championnat du monde, qui inaugurera la saison de motoneige les 16 et 17 janvier 2016 à Eagle River, au Wisconsin, il compte être de la partie pour la première étape inscrite au calendrier régulier du«Circuit Pro tour» prévue deux semaines plus tard à Lowville, dans l’État de New York.

«C’est le plan, poursuit-il. Et on veut aller aussi courir à Bancroft, en Ontario, les 6 et 7 février.»

Sa présence au Grand Prix de Valcourt, du 12 au 14 février, n’est toutefois pas assurée, lui qui aimerait bien y reprendre son rôle d’ambassadeur.

«Ça va dépendre, rétorque-t-il. Je dois m’entendre avec l’organisation avant d’assurer mon inscription. Si on tient à moi, on n’a qu’à me faire signe.»

Un scan en novembre

Villeneuve, qui combat un cancer de l’intestin depuis environ 18 mois, s’est fait rassurant quant à son état de santé.

«Je me sens très bien, a-t-il indiqué. On me dit que la masse a été sensiblement réduite. J’aurai plus de précisions quand on va me faire passer un autre scan en novembre à l’hôpital.

«Mais, ce n’est pas ça qui va m’empêcher de courir.»

Ni sa femme Céline, dont on connaît les réticences après tous ces accidents subis par son mari au cours des dernières années.

«Je sais qu’elle n’est pas d’accord, mais elle respecte ma décision», conclut-il.