« Je suis un fonceur, un tenace » Jacques Villeneuve

Liste des hôteliers
Le pilote de motoneige Jacques Villeneuve n’a pas l’intention de faire une croix sur son sport.

«C’est tout ce que je sais faire, a-t-il confié à la chaîne TVA Sports lundi. Essayer de me "casser la gueule", c’est tout ce que je sais faire.

«Je ne sais pas exactement ce que j’aime là-dedans, a ajouté le frère de Gilles Villeneuve. J’aime repousser les limites, j’aime être vainqueur, j’aimer tâter la mécanique, j’aime dompter la piste, j’aime être le meilleur.»

Villeneuve en a eu des accidents. Mais cette fois-ci, il a dû être hospitalisé pendant 11 jours…

«Après avoir vu ce qui s’est passé, je me sens bien dans un sens, même si je trouve ça long, a indiqué le pilote québécois de 59 ans. Ce n’est pas la première fois que je me fais aussi mal, mais habituellement je suis prêt la semaine suivante. C’est ce qui me met le plus en colère. Je suis tanné de me planter, je suis tanné d’avoir des accidents, mais je suis un fonceur, un tenace.»
 
Des jours plus heureux pour Jacques Villeneuve lors de la conférence de Valcourt. Premier pilote à gauche.

Il ressent d’ailleurs toujours les effets de cet accident, moins de trois semaines après qu’il soit survenu le 16 février au Grand Prix de Valcourt.

«L’endroit où le j’ai le plus mal, c’est au haut du corps, a-t-il expliqué. Une jambe, ce n’est pas grave, ce n’est qu’un os cassé et ça se replace. Lorsque je me couche, j’ai des douleurs aux muscles du dos et je peux souffrir pendant une vingtaine de secondes. C’est la même chose lorsque je me lève.»

Villeneuve ne comprend pas

Le motoneigiste originaire de Saint-Cuthbert soutient pourtant qu’il ne comprend pas ce qui lui est arrivé.
 

«J’ai vu l’impact. J’effectuais mon virage normalement, mais Michael Soucy a eu un bris avec sa motoneige et il a donné un coup sec vers moi lorsque j’arrivais à sa hauteur. C’est comme si tu ouvrais la porte de ta voiture lorsque tu roules, que tu te sortais la tête et que tu frappais un poteau. C’est ce que j’ai fait, mais avec mon corps. Ça donne tout un coup de poing dans la figure.

«Par contre, j’ai déjà vécu de pires choses que ça. Deux semaines auparavant, j’ai foncé à 170 km/h dans des balles de foin, et je me suis relevé. J’ai tout de même continué.»

«Tu paniques»

Villeneuve a subi de nombreuses fractures à la jambe droite et aux côtes en plus de souffrir d’un poumon perforé.

Disons qu’il est passé par toute une gamme d’émotions.

«Tu paniques, tu es en maudit, a raconté Villeneuve. Tu te demandes pourquoi c’est arrivé.»

Un souhait pour la suite?

«On ne se souhaite rien, on se souhaite d’être millionnaire aux courses c’est tout. Ce n’est pas mon cas, être millionnaire, ce n’est pas moi le millionnaire dans la famille.»
 
La suite de l’entrevue avec le lien TVA …
Nouveauté : le casque CKX Contact
Auberge du Draveur - Motoneige