Julie Fournier fonde la Randonnée de la Côte

Liste des hôteliers
Une infirmière de Sept-Îles organise la première Randonnée de motoneige de la Côte-Nord au profit de la Fondation Kelly Shires contre le cancer du sein. La première édition s’effectue samedi entre Sept-Îles et Port-Cartier. 

«La fondatrice de la Randonnée des Neiges, Kelly Shires, décédée en octobre 2004, du cancer du sein, avait comme rêve d’avoir des randonnées un peu partout en Ontario et au Québec. Petit à petit, l’idée fait son chemin. Il y a des randonnées à Mont-Laurier, Gatineau, Lanaudière, Matane et Sherbrooke», remarque Julie Fournier. 

Elle a participé à quelques randonnées et agit comme ambassadrice pour la Côte-Nord pour la Randonnée des neiges du Québec. 

«Je ne voulais pas rester là à ne rien faire cette année en n’ayant pas participé pour la première fois en 4 ans à la Randonnée des neiges. C’est donc l’occasion de lancer notre activité: la Randonnée de la Côte, pour montrer que les gens de la région sont généreux», affirme madame Fournier. 

Les inscriptions s’effectuent à partir de 9h le samedi 3 mars sur le stationnement du Supermarché IGA de Sept-Îles. Le départ se fera vers 10h avec les patrouilleurs du Club Oak-Pik pour une randonnée jusqu’à la Base plain air Les Goélands de Port-Cartier où un diner-bénéfice sera servi pour la cause. Le retour à Sept-Îles s’effectue en après-midi. Un rassemblement des participants est prévu au Restaurant Le Chaudron à 18h. Le principal partenaire de la première Randonnée de la Côte, X-Trême Motosports offrira plusieurs prix. 

L’organisatrice Julie Fournier vend aussi des tuques et des gilets, toujours au profit de la Fondation Kelly Shires contre le cancer du sein. 

«Cette fondation me tient à cœur de trois façons. D’abord, par les levées de fonds qui se font au Québec pour les gens du Québec et par des randonnées de motoneige, que j’adore pratiquer. Ensuite parce que ces fonds ne vont pas pour la recherche, mais pour soutenir les personnes nouvellement diagnostiquées, au plan moral et financier», déclare Julie Fournier.

Le programme Ski-Doo P.A.S.S. finance des projets de clubs