La FCMQ déçue, mais non surprise de la décision du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke

La FCMQ déçue

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec n’est pas surprise de l’annonce effectuée, au début du mois, par le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke, confirmant qu’on retirait le droit de passage aux motoneigistes dans le parc industriel et dans le secteur hôtelier et de restauration de la rue Don Bosco.

« On le voyait bien que leur idée était faite et claire pour eux depuis longtemps. Ils justifiaient que de nombreux autres sentiers étaient disponibles, mais là, ils ont juste coupé le lien qui nous reliait vers les services! », de commenter le directeur général de la FCMQ, M. Marc-André Boivin.

Motoneige

L’économie et le tourismeLa FCMQ est persuadée que les commerçants vont rapidement réaliser l’ampleur que ce boycott de la part de Sherbrooke, va entraîner.  

« Je reçois cela clairement comme message de la part de Sherbrooke : allez sur d’autres sentiers. Plusieurs reconnaissent la valeur de la clientèle motoneigiste car les retombées qu’occasionnent notre sport s’élèvent à plus de 2 milliards de dollars. Plusieurs autres villes font des pieds et des mains pour obtenir notre clientèle. Nous continuerons donc de prioriser ces endroits, où les motoneigistes se sentent bienvenus », de mentionner Serge Ritcher, président de la FCMQ.

Des activités partout au Québec

En plus de son Congrès annuel présenté du 18 au 20 septembre au Saguenay, la FCMQ organise le Salon des Sports récréatifs et motorisés du 24 au 26 octobre à Québec, la Randonnée des Neiges Kelly Shires le 21 février dans les Laurentides et  va tenir ses portes ouvertes en Estrie les 7 et 8 février prochain. « Ai-je besoin de vous dire que cela ne se fera pas à Sherbrooke? »,  de conclure le directeur général de la FCMQ. 

La première « vraie » tempête de neige est à nos portes !