La FCMQ dépose son rapport annuel

Liste des hôteliers
La Fédération des clubs de motoneigiste du Québec présente son 34ème rapport annuel détaillant un budget d’opération de 3.8 millions (CAD) et présentant les orientations stratégiques dédiées à la pratique de la motoneige.

La FCMQ dresse son bilan financier et stratégique dans son rapport annuel de la saison 2007-2008.  Après un hiver des plus agréables pour l’activité motoneige, la FCMQ est fière de réunir plus de 208 clubs et 90 000 membres individuels. Le budget d’opération de la FCMQ (3.8 millions de dollars canadien) provient essentiellement des droits d’accès que les motoneigistes doivent payer pour utiliser le réseau sécurisé de 33 000 km gérés par la Fédération. Les autres sources principales de financement sont les partenariats et les subventions gouvernementales.

«Une fédération qui peut compter sur le soutien bénévole de près de 4500 personnes a l’obligation de communiquer à ses membres le résultat de leurs dévouements. Ce document va au-delà du simple bilan financier. Nous revenons sur les principaux dossiers essentiels à la survie des clubs comme l’assistance financière, la rationalisation des sentiers, les prises de position transmises au gouvernement, ….. », mentionne le président du Conseil d’administration, lui aussi bénévole, Jean-Luc Sylvain.  

La FCMQ participe à la promotion de la pratique de la motoneige en tant que loisir récréatif et familial. « L’activité de la motoneige fait face à des enjeux de société que nous comprenons et pour lesquels nous allons nous positionner et agir » explique Normand Besner, le Directeur général de la Fédération. « Nous sommes dans la continuité de notre mission principale de défense des intérêts de nos membres. La motoneige est une belle activité, et nous allons travailler fort pour que sa pratique soit pérenne dans le respect de tous » a déclaré monsieur Besner.

Rappelons que le gouvernement québécois reconnaît officiellement la motoneige comme un produit touristique dont il fait la promotion sur les marchés intérieurs et extérieurs. Les impacts touristiques directs totaux reliés à la pratique récréo-touristique de la motoneige au Québec étaient de 413 millions $ en 1997 et ne cesse d’évoluer depuis (rapport du 11 février 1997 de Zins Beauchesne et associés). Les retombées globales de l’activité et du produit motoneige sont de 1,260 milliards $ par année.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

Auberge du Draveur - Motoneige