La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec dresse le bilan de la saison de motoneige 2008-20

Liste des hôteliers

Partie 1 : La neige était au rendez-vous!

C’est avec satisfaction que la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) a dressé le bilan de la saison à laquelle les motoneigistes ont eu droit. Pour un deuxième hiver consécutif, de bonnes bordées de neige étaient au rendez-vous, et ce, bien avant les fêtes de Noël. La majorité des sentiers était ouverts et praticables à partir de la mi-décembre. « C’est ce qui nous a donné une excellente saison dans la plupart de nos régions, malgré l’arrivée relativement précoce du redoux dans certaines parties du Québec », a affirmé Mario Côté, président élu à la tête de la FCMQ en septembre 2008. Les précipitations de neige n’ont pas donné beaucoup de répit aux clubs sur le plan de la fréquence des opérations de surfaçage.

La FCMQ note également que la crise économique ne semble pas avoir touché directement les motoneigistes du Québec. La vente des droits d’accès aux sentiers et les retombées récréotouristiques (restauration, hôtellerie, etc.) ont été affectées par la baisse du nombre de touristes américains passant la frontière pour profiter du réseau des régions limitrophes. Cependant, les Québécois ont été, eux aussi, plus nombreux à rester dans leurs régions. De plus, la vente de nouveaux modèles, d’accessoires et de vêtements est demeurée stable. Les manufacturiers font face à des difficultés sur l’ensemble du marché nord-américain, mais pas spécifiquement au Québec. La situation a tout de même des répercussions non négligeables sur les travailleurs de l’industrie dans la province. Toutefois, Michel Garneau, directeur technique et commercial à la FCMQ, remarque qu’au Québec, le secteur s’en est remarquablement bien sorti compte tenu du contexte économique actuel. « La preuve est faite que la présence de la neige est un facteur déterminant de la santé de l’industrie », a-t-il souligné.

La motoneige a une place particulière au Québec par rapport au reste de l’Amérique du Nord. Elle fait partie de notre patrimoine et de nos loisirs hivernaux, et reste un moyen de locomotion indispensable à certaines professions. La preuve repose sur l’attention accordée et les ressources attribuées par les fabricants au segment des motoneiges utilitaires, dont la majorité des modèles sont vendus au Québec.

Les Portes Ouvertes FCMQ sont reportées au 19-20 février 2022

À propos de la FCMQ :
La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec travaille au développement et à la promotion de l’activité de la motoneige. Ce loisir récréatif et familial génère des retombées économiques annuelles de 1,3 milliard de dollars. La Fédération regroupe 208 clubs représentant plus de 90 000 membres. Grâce à l’appui de 4 500 bénévoles, les clubs affiliés à la Fédération gèrent la vente des droits d’accès aux sentiers pour les 33 000 kilomètres du réseau québécois et veillent au développement, à l’aménagement, à l’entretien, à la signalisation et à la sécurité de ce réseau.

Motoneiges Ski-Doo