La Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec mise sur la sécurité

Liste des hôteliers
MONTRÉAL
– « À l’occasion du mois de la motoneige, la Fédération
des clubs de motoneigistes du Québec tient, cette année plus que
jamais, à rappeler aux adeptes de motoneige l’importance d’adopter
une attitude sécuritaire sur les sentiers et de faire preuve de civisme
dans tous les aspects de leur sport, particulièrement la nuit et à
proximité des résidences », affirme Raymond Lefebvre, vice
président et chef de la direction de la FCMQ.

Le mois
de la motoneige constituera aussi une autre occasion pour la Fédération
de sensibiliser ses membres aux dispositions de la loi spéciale adoptée
par l’Assemblée nationale en décembre dernier. Celle-ci
comporte notamment des dispositions telles que l’interdiction de circuler
sur les sentiers situés dans les emprises ferroviaires désaffectées
entre 22 h et 6 h et l’obligation de réduire à 30 km/h en
tout temps la vitesse sur les sentiers situés à moins de 30 m
de résidences. Afin de faire respecter cette nouvelle réglementation,
la FCMQ peut compter sur les agents de surveillance qui patrouillent les sentiers
de chaque club ainsi que sur sept équipes d’agents spéciaux
qui sillonnent la province.

Par ailleurs,
c’est du 6 au 9 février 2005 que la FCMQ tiendra sa sixième
caravane annuelle sur la sécurité à motoneige, en collaboration
avec le ministère des Transports du Québec. À cette occasion,
plusieurs dirigeants de la Fédération, dont le président
et le chef de la direction, se rendront à Québec, Shawinigan,
Saint-Michel-des-Saints et Sainte-Marguerite-Estérel afin de rencontrer
les clubs et les motoneigistes de ces régions et les encourager à
pratiquer leur sport de façon sécuritaire et respectueuse.

Outre l’application
de la nouvelle réglementation, la FCMQ fera également la promotion
de sa nouvelle campagne « Le bruit, ça suffit ! » qui vise
à encourager les motoneigistes à réduire le bruit associé
à la pratique de leur sport. À cet effet, la Fédération
rappelle encore une fois à ses membres qu’il est illégal
de modifier le système d’échappement de sa motoneige et
que cette pratique nuit non seulement à ceux qui sont incommodés
par le bruit, mais aussi à l’ensemble des motoneigistes car elle
entraîne la réduction des droits de passage.

Essai de la Ski-Doo Summit Edge 2022

La FCMQ
continue par ailleurs à prôner la Tolérance Zéro
en matière de consommation d’alcool en motoneige, avec sa campagne
d’affichage « Boire ou conduire, il faut choisir », qui demeure
bien visible dans les points d’arrêt privilégiés par
les motoneigistes partout dans la province.

Dans les
conditions actuelles, la Fédération tient également à
rappeler à tous les motoneigistes que le manque de neige a pour effet
de rendre certains sentiers plus glacés et qu’il convient donc
de faire preuve d’une plus grande prudence qu’à l’habitude,
notamment en ralentissant davantage à l’approche des courbes.

La FCMQ
remercie les partenaires suivants pour leur collaboration à la tenue
de sa randonnée de sécurité : Ministère des Transports,
Éduc’Alcool, la Sûreté du Québec, L’ISMA, Ski-Doo,
Yamaha, Polaris, Arctic Cat, Globalstar, Signabec et MaxNeige Programme d’assurances.

Par ses
interventions, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec
travaille au développement et à la promotion de ce sport pratiqué
annuellement par près d’un million de Québécoises
et de Québécois. La Fédération regroupe 231 clubs
représentant plus de 100 000 membres. Les clubs affiliés à
la Fédération gèrent la vente des droits d’accès
aux 33 700 kilomètres du réseau québécois et veillent
à l’entretien, à la signalisation, à la sécurité
et au développement de ce réseau.