La fusion de six clubs de motoneigiste n’aura pas lieu

Liste des hôteliers

C’est une grande déception que certains présidents de clubs de motoneigistes ont vécu mercredi soir dernier alors que trois conseils d’administration sur les six clubs impliqués se sont prononcés contre le projet de fusion, rendant ainsi le processus impossible à concrétiser.

En effet, le comité de travail qui avait été mis sur pied pour préparer la fusion avait réuni au même endroit les conseils d’administration des clubs de motoneigistes afin de se prononcer sur le projet. Les clubs Le Petit Canton (Saint-Vallier),Saint-Lazarre et Opération Sentier Bellechasse (Saint-Damien, Saint Philémon et Armagh) se sont prononcés en faveur de la fusion. Les clubs de Montmagny et Voies Rapides de Saint-Malachie se sont prononcés contre la fusion. Quant au club de Saint-Gervais, il s’était initialement prononcé en faveur mais constatant que Montmagny ne se joignait pas au groupe, s’est ravisé et a déclaré ne plus vouloir participer au projet. Les trois clubs en faveur ne pouvaient donc plus concrétiser leur voeu puisque les sentiers de Saint-Gervais doivent absolument être empruntés pour qu’ils puissent se rejoindre.

Conséquemment, le président du club Saint Lazarre  déclara qu’il fermera définitivement son sentier régional 547 menant vers le sud, faute des ressources suffisantes pour entretenir ce sentier. D’autres sentiers risquent également de fermer comme la 543 menant vers Saint-Michel. Le président du Club Motoneige Le Petit Canton, quant à lui, s’est dit extrêmement déçu de la décision du club de Saint Gervais car « la fusion aurait permis des économies d’échelle appréciables, en plus de sauvegarder le réseau existant de sentiers. Les clubs en seraient sortis plus forts et mieux outillés pour affronter la décroissance que subit présentement le sport de la motoneige », de dire Claude Desnoyers.

« Ce projet a été rejeté mais les clubs de motoneigistes n’auront pas le choix d’ici quelque temps d’unir leur force et leurs ressources pour survivre », de conclure l’administratrice régionale des Clubs de Motoneigistes du Québec, madame Bibianne Piché qui était présente à la réunion.

Action concertée entre les clubs de motoneigistes et les unions de producteurs agricoles (UPA)
Les Motoneiges Géro