La journée des premières

La journée des premières

Ce 3 décembre 2016 fut une journée que je n’oublierai pas de sitôt. Ce premier samedi de décembre fut une journée magnifique qui a combiné pour moi plusieurs premières : la première randonnée de la saison 2016-2017, la première sortie officielle habillée aux couleurs de Motoneiges.ca et le premier essai de motoneige de la flotte de Motoneiges.ca.  


L'auteur savourant sa première sortie de la saison

Ainsi, j’ai eu la chance, lors de cette randonnée, d’essayer la 800 Switchback Assault 2017 de Polaris sur une distance d’environ 150 km. En un mot, je peux vous dire que c’est « wow ».   La Switchback Assault est une machine légère, maniable et performante. Afin de vous mettre en contexte, les conditions de neige pour cette journée étaient lourdes, humides et collantes. Nous avons roulé dans plusieurs chemins forestiers et quelques sous-bois non entretenus. La 800 Switchback Assault de Polaris est une machine hybride, qui est très agréable à conduire aussi bien en sentier qu'en hors-sentier. Elle se débrouille très bien même si je ne suis pas un expert en hors-sentier. Malgré cela, c’était, pour moi, la machine idéale pour prendre les devants dans les secteurs encore vierges. Elle m'a permis d’ouvrir le chemin dans cette belle neige profonde. Sans la 800 Switchback Assault de Polaris, je crois que nous serions encore en train de déprendre les machines plus lourdes de mes collègues qui m'accompagnaient. Mon souhait serait, bien entendu, d’en faire l’essai sur une plus longue randonnée, afin de modifier les ajustements selon mon style de conduite.

Lorsque j’ai revêtu l’uniforme officiel du magazine Motoneiges.ca composé du tout nouveau manteau Element de CKX et de la salopette Air de CKX, je me sentais déjà très à l’aise. Le temps humide ainsi que le mercure juste quelques degrés sous le point de congélation ont permis de mettre à l’épreuve cet ensemble au niveau de son imperméabilité et de son confort. Après quelques détours dans les secteurs vierges, la température de mon corps était déjà très élevée; dès ce moment, j’ai pu constater que l’ensemble respire bien et permet d’évacuer l’humidité, ce qui m’a permis de rester bien au sec toute la journée. Au cours de la saison, au cours de mes sorties par grand froid, je serai en mesure de constater si l’isolation est suffisante, mais à première vue, je dirais que oui. Merci au magazine Motoneiges.ca ainsi qu'à ses partenaires Polaris et CKX de m'avoir permis de vivre cette première journée magnifique.

Pourquoi le prix des motoneiges augmente-t-il autant ?
Auberge du Draveur - Motoneige