La motoneige dans les parcs : elles n’affectent pas l’activité des loups.

La motoneige dans les parcs : elles n'affectent pas l'activité des loups.

Le parc national américain des Voyageurs est situé aux limites du Minnesota juste au sud de l’Ontario près du Lac Supérieur. Il est réputé pour ses populations de loups en meutes et la grande présence d’orignaux. On y retrouve également une bonne population d’ours noir, de chevreuils et de pygargue aussi connu comme l’aigle à tête blanche.

La motoneige y avait été complètement interdite en 1992 suite à des pressions.

En novembre 2001 le parc de 218,054 acres ou 466mi²  a rouvert 11 zones à la motoneige.  Cette activité est maintenant permise dans ces zones à la suite d'une étude qui a été réalisée par le chercheur Rolf Peterson du Michigan, qui est renommé pour ses études sur les loups.

Peterson a constaté qu'il n'y avait aucune corrélation significative entre les activités des loups et les activités humaines dans les 11 zones du parc qui avaient été fermées en 1992 à la motoneige basé sur la « Science Junk » autrement dit des prétentions sans fondement scientifique. Qui plus est ce parc incite en été les pêcheurs à ne pas utiliser d’appât ou leurres contenant du plomb afin de protéger la faune et l’eau. Nous n’en sommes pas là!

Mme Barbara West, directrice du parc national des Voyageurs, a indiqué, « Les zones ont été ouvertes en 2001 à la motoneige en raison de meilleures informations disponibles pour guider nos décisions. »

Aujourd’hui le parc rend même disponible une carte à l’échelle 1 :50,000 qui permet aux visiteurs dont les motoneigistes, de s’orienter, de visiter le parc, observer les animaux dans leurs habitats naturel. La carte est un outil qui guide les motoneigistes dans leurs visites des zones ouvertes.

Si les parcs nationaux américains connus pour être très conservateurs sont accessible moyennant le respect de certaines règles, plus que nos parcs et réserves faunique du Québec le sont pour les motoneiges, les chiens et animaux de compagnie, cherchons-nous à être « plus catholiques que le pape » ou « plus blanc que blanc »?

Analyse pré randonnée : Polaris 850 Switchback XC 146

Quand une motoneige muni d’un moteur comme le 600 Ace, sur le terrain fait facilement 33 milles au gallons et produit moins de bruit qu’un aspirateur à une distance de 10 pieds soit moins de 73 décibels est-ce que nos interdictions environnementales de nos bons gouvernements ont suivi l’évolution des technique et les grandes études sur le terrain? Nous avons déjà parlé de ces motoneiges de plus en plus vertes et de la sévère norme environnementale américaine. Opter pour une motoneige plus verte, c'est rentable.  Nous y reviendrons d’ailleurs plus sur les rendements et la fiabilité dans nos essaies à long terme.

Sans verser dans le téléroman, les stratégistes de la boite de communication Mirador auraient t’ils recommandé à nos organisateurs d’élections d’alimenter la discorde sur la motoneige pour mieux faire passer en douce de gros sapins? Comme les coupes de bois et les sablières sauvages non régalés dans les réserves fauniques, les Plan nord dans la forêt boréale publique, l’extraction des gaz de schiste en zone rurale, les bancs de résidus miniers orphelins sur les territoires de la couronne, etc.… Est-ce possible?

Et dire que cette motoneige consomme et dégage maintenant moins qu’une auto qui conduit un skieur à son centre de ski ou un raquetteur citadin vers la forêt.

Et vous qu’en pensez-vous?