La motoneige en Abitibi recoit un coup de pouce

Liste des hôteliers

Lorsqu’il est question d’entretien des sentiers, les mots qui reviennent le plus souvent sont "difficultés financières". C’est le cas comme chaque année en Abitibi-Témiscamingue.

Cette année, la FCMQ change sa façon de répartir les sommes tirées de la vente des droits d’accès au Québec. De cette façon, les clubs de l’Abitibi-Témiscamingue vont pouvoir se partager 60 000$ de plus que l’an dernier. Le nombre d’heures de grattage, l’achalandage et la longueur de la saison sont les principaux facteurs qui influencent la répartition.

L’an dernier, le club du Témiscamingue a enregistré un déficit de 40 000$. Martin Champagne, président du club, se montre bien satisfait de cette nouvelle répartition: « Cette nouvelle formule nous donne 24 000 $ de plus cette année pour entretenir nos sentiers. En plus, vu que l’on a un tronçon qui relie une région à une autre, Belleterre et Maniwaki, ils nous donnent 100 $ de plus du kilomètre ».

À Rouyn-Norandra, le club ne subira qu’une perte de 3000$. « La Fédération, dans le calcul, prend en compte que le droit d’accès a augmenté de 20 $ cette année. Elle croit qu’en ayant le même nombre de membres que l’an passé, nos revenus vont augmenter », explique le président du club de ce secteur, Louis Bilodeau.

L’argent devrait être perçu avant la fin de l’année.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023
Auberge du Draveur - Motoneige