«La motoneige n’est pas morte en Outaouais»

Liste des hôteliers
Pour démarrer la saison du bon pied, les amateurs de motoneige pourront profiter de nouveaux sentiers, dont l’un au Club de golf Le Sorcier de Gatineau.
L’Association des motoneigistes de l’Outaouais (AMO) et le club de golf en sont venus à un partenariat. Le sentier 53 se rendra jusqu’au club et les motoneigistes pourront stationner leur remorque et ainsi débuter leur randonnée.
«On a mis l’accent sur l’environnement. Des spécialistes nous ont accompagné pour s’assurer d’abattre le moins d’arbres possibles. On demande aussi aux motoneigistes d’être vigilants et de rester dans les sentiers», déclare Claude Rochon, président de l’AMO.
Malgré que la saison de golf soit terminée, il est interdit aux amateurs de quitter les parcours pour rejoindre les terrains de golf. Par ailleurs, un autre sentier a été ouvert jusqu’à la station-service de Perkins. Les motoneigistes seront bien servis cette année, estime M. Rochon.
L’association a investi plus de 100 000$ cette année pour offrir des sentiers de qualité, en plus de la signalisation. Ceci est sans oublier que le nombre de patrouilleurs a triplé. «La motoneige n’est pas morte en Outaouais et ceux qui le croient se trompent», ajoute le président de l’AMO.
«On s’est concentré sur les droits de sentiers. Si on ne veut pas de droit de passage, on ne se fait pas d’argent. On est hypothéqué à l’extrême. On dépend des ventes d’accès, car on n’a pas d’autres moyens de financement», indique le président de l’association qui compte plus de 500 membres dans la région.
La saison débute à la mi-janvier, mais selon les dernières conditions météorologiques, elle pourrait être devancée. «Ça va dépendre aussi des lacs, s’ils sont gelés. On ne commencera rien, si ce n’est pas sécuritaire.»
Pendant ce temps, l’organisation invite les amateurs et les non-amateurs à se divertir avec certaines activités. Le 16 février a lieu la randonnée de la St-Valentin. Le départ se fait du restaurant Chez Barbe à Low et le parcours se termine à Pointe-à-David au Réservoir Baskatong. Les motoneigistes pourront bénéficier des chambres et des suites réservées, en plus d’un souper et d’un déjeuner offert.
Plus de 200 000 $ pour la construction d’un pont et l’amélioration de la sécurité en motoneige dans les Hautes-Laurentides