La MRC demande aux trois clubs de motoneige d’ouvrir les sentiers hors terres agricoles

Liste des hôteliers

Dans un ultime effort pour sauver la saison touristique hivernale 2010-2011, le préfet de la MRC Lac-St-Jean-Est, André Paradis, lance un vibrant appel aux trois clubs de motoneige du territoire soit l’Union des Motoneigistes de Lac-St-Jean, le Club Amico et le Club de motoneige du Secteur Nord du Lac-St-Jean, d’ouvrir les parties des sentiers de motoneige qui sont en dehors des terres agricoles.

« Il y a une industrie touristique à sauver et on ne laissera pas tomber 15 ans d’efforts », a lancé le préfet en souhaitant que le dossier puisse connaître un dénouement avec les rencontres des prochains jours.

« Le 17 décembre, j’aimerais ça que l’on entende ronronner les moteurs », faisant ainsi allusion à la rencontre ultime de jeudi entre l’Union des producteurs agricoles du Québec et le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard.

Abordant la question de la motoneige dans le cadre de la rencontre mensuelle des maires de la MRC, le préfet André Paradis a rappelé que depuis trois semaines, il a multiplié les rencontres avec l’UPA, les directions des Clubs de motoneige et le monde touristique pour tenter de trouver un terrain d’entente.

Le préfet admet que la pression vient du monde de l’agriculture, du monde touristique et des clubs de motoneige.

La position de la MRC ne signifie pas qu’elle retire son appui aux agriculteurs et leurs revendications en rapport avec les modifications à l’assurance récolte.

Pour lire tout l’article…..

 

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec
Motoneiges Ski-Doo