La pérennité du sentier #23 assurée pour cinq ans

Liste des hôteliers
Après quelque cinq ans de démarches, Ville de Saguenay vient de signer une entente historique avec la MRC Lac-St-Jean-Est et accepte de partager les frais d’entretien du sentier de motoneige #23 dans la réserve faunique des Laurentides. L’entente de cinq ans fait en sorte que Saguenay versera 15 000 $ par année, assurant ainsi une grande partie de la pérennité de ce sentier de pénétration qui accueille quelque 10 000 motoneigistes par années qui viennent pratiquer leur sport au Saguenay—Lac-Saint-Jean.

L’entente a été annoncée vendredi dernier dans le cadre d’une tournée reconnaissance à laquelle participaient une quarantaine de représentants du milieu politique et socioéconomique de la région.

Jusqu’à maintenant, le sentier #23, entre Hébertville et l’Étape était entretenu par le Club de motoneige Lac-St-Jean. Cette année, on s’en souviendra, un effort gigantesque a été consenti par le milieu pour assurer le démarrage de la saison de motoneige 2011-2012. La MRC Lac-St-Jean-Est, le Club de motoneige Lac-St-Jean ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie de Lac-St-Jean-Est ont conclu une entente de trois ans garantissant le versement de 100 000 $ par année pour l’entretien des sentiers, incluant le sentier #23 et le versement d’une compensation financière aux agriculteurs et propriétaires fonciers, là où passent les sentiers de motoneige.

Pérennité
Dans le cas du sentier #23, il s’agit de la principale voie d’accès des motoneigistes de l’extérieur vers le Saguenay—Lac-Saint-Jean. Selon les chiffres établis, quelque 10 000 motoneigistes empruntent cette voie et à l’intersection, un peu plus de 50 5 se dirige vers Saguenay alors que les autres arrivent au Lac-St-Jean.

« Depuis 2007 que l’on travaille ce dossier. Mais ce qui importe, c’est de s’assurer que les motoneigistes viennent au Saguenay—Lac-Saint-Jean pour profiter de notre réseau de sentiers, peu importe qu’ils arrivent par Saguenay ou le Lac-St-Jean, tout le monde sera gagnant », s’exprime Fabien Hovington, conseiller municipal à Saguenay et responsable du dossier motoneige.

Annuellement, il en coûte un peu plus de 75 000 $ pour entretenir ce sentier de quelque 138 kilomètres entre Hébertville et l’Étape de même que le tronçon de 45 kilomètres reliant Saguenay au sentier #23.

D’ailleurs, à l’intersection de ce sentier, l’affichage sera modifié afin de bien préciser que Saguenay est maintenant partenaire de l’entretien de ce sentier.

Saguenay à raison de 15 000 $, la MRC du Fjord du Saguenay qui verse cette année 15 000 $, la MRC Lac-St-Jean-Est à raison de 15 000 $ et la Chambre de commerce et d’industrie de Lac-St-Jean-Est pour un autre 15 000 $ : c’est ce qui constitue le financement de base pour entretenir ce sentier majestueux.

Pour donner une importance du sentier #23, rappelons que lors de la saison 2009-2010, Tourisme Alma bénéficiait de ressources pour faire du pointage et le dénombrement exact des motoneigistes empruntant ce sentier. Lors de cette saison, un total de 14 193 motoneigistes était entré dans la région via ce sentier. À la fourche près de la rivière aux Écorces, 46 % de ces motoneigistes avaient pris la route vers Laterrière et Saguenay. L’autre tranche de 54 %, soit 7664 motoneigistes ont abouti au Lac-St-Jean, profitant des différents services sous toutes formes confondues. On estime qu’ils avaient laissé sur leur passage 8 102 000 $ en retombées économiques directes pour nos différentes organisations locales.

Ceux qui avaient pris la direction de Saguenay avaient dépensé 6,9 M $, soit plus de 15 M $ dans la région uniquement pour ce sentier. Rappelons que les gens peuvent arriver dans la région en provenance de Chibougamau, La Tuque, Tadousac et du Bas-Saguenay. On en arrive donc rapidement à la somme de 55 à 60 millions $ en retombées économiques dans la région pour ce simple sport de la motoneige.

 

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec
Auberge du Draveur - Motoneige