La pratique de la motoneige et du quad, une question de respect

Liste des hôteliers

La pratique de la motoneige et du quad demande aux adeptes d’adopter une attitude de respect. Voilà le message que veut adresser la Sûreté du Québec à l’occasion de la semaine internationale de la motoneige.

La SQ prend la parole publiquement au moment où certains citoyens dénoncent l’attitude de certains motoneigistes. «Cette semaine seulement, trois plaintes, provenant de trois secteurs résidentiels différents, ont été déposées. Des motoneigistes circulent illégalement dans les rues et certains empiètent même sur des terrains privés», a fait remarquer le lieutenant Patrice St-Martin, directeur adjoint et responsable de la gendarmerie au poste de la SQ de la MRC d’Arthabaska.

Les policiers de la SQ accentuent d’ailleurs leur présence dans les sentiers pour sensibiliser les usagers et voir à l’application des dispositions de la Loi sur les véhicules hors route.

À la SQ de la MRC d’Arthabaska, cinq policiers ont été formés pour la patrouille en motoneige et en VTT, dont les agents Michel Allard et David Moreau.

«Notre mandat consiste, entre autres, à mener des opérations radar, à contrer la conduite avec les capacités affaiblies et à diffuser des conseils de prévention», a indiqué l’agent Allard.

La vitesse demeure parmi les principales infractions relevées par les patrouilleurs.

Les policiers détectent aussi des conducteurs en état d’ébriété. Mais leur nombre diminue, constatent-ils.

«Une autre infraction qu’on remarque, c’est que les usagers circulent à contresens lorsqu’ils doivent longer une voie publique. Ils doivent pourtant circuler dans le même sens que les véhicules automobiles», a mentionné l’agent Moreau.

Les policiers interceptent aussi des conducteurs de quad ou de motoneige qui se baladent sans posséder les documents requis, permis de conduire, attestation d’assurances, notamment. Cela peut valoir sur-le-champ un constat d’infraction.

Les adeptes doivent également se rappeler qu’ils ne peuvent transporter un passager à moins que le véhicule ne soit conçu à cette fin.

Essai de la Ski-Doo Summit Edge 2022

Si un siège d’appoint reconnu est installé de façon adéquate, le conducteur doit, avant de prendre le sentier, avoir obtenu une qualification appropriée pour la conduite.

Nul ne peut tirer, par ailleurs, une remorque sur roues avec des enfants à l’intérieur. «La remorque ou le traîneau doit être muni de skis pour accueillir des enfants», a précisé le policier Allard.

Lire tout l’article…

Auberge du Draveur - Motoneige