La région de Lanaudière reconnait le pionnier des réseaux de motoneige au Québec.

La région de Lanaudière reconnait le pionnier des réseaux de motoneige au Québec.

motoneige sentiers histoire bob petit

C’est avec tous les honneurs qu’on lui doit que les intervenants de la motoneige se sont réunis le 14 février dernier à L’Assomption pour souligner tout le travail du pionnier des grands réseaux de motoneiges au Québec, M. Bob Petit.

Bob Petit, jeune adepte de la motoneige dans les années 60 avait un rêve. Son ami l’acteur bien connu Denis Drouin lui avait fait découvrir la « machine qui flotte sur la neige » , Bob rêvait de flotter d’un club à l’autre, puis d’une région à l’autre par un réseau de sentiers de motoneige bien balisé, entretenu et sécuritaire.

motoneige sentiers histoire bob petit

motoneige sentiers histoire bob petit

À cette époque, la popularité que prenait la nouvelle invention de J.-Armand Bombardier voyait les amateurs se regrouper et former de petits clubs locaux permettant de circuler du lieu de son chalet au village où sont centrés les services et lieux de rencontres. Les clubs  répondaient alors à des besoins très locaux  et  de plus en plus de villages avaient son réseau à boucle. Impossible d’aller visiter les motoneigistes du club voisin sans tenter l’aventure par les routes ou à l’instinct et la boussole.

Denis Drouin et Bob Petit  décident donc de relier en caravane de motoneigistes, Sainte- Agathe-des-Monts dans les Laurentides, où la famille Drouin a son chalet, à Saint-Gabriel –de-Brandon dans Lanaudière reconnu comme un centre important pour la pratique de la motoneige.

Bob Petit et son ami Denis Drouin
Bob Petit et son ami Denis Drouin

Déjà de 1963 à 1968, les moyens de surfaçage et d’entretien commençaient à se développer, donc il était temps de penser à relier les régions en obtenant des droits de passages et en mettant en place  un premier grand sentier. Pour l’inauguration de cette première, il a fallu beaucoup de travail, beaucoup de rencontres avec les dirigeants des clubs locaux, avec les élus des municipalités traversées, les députés des régions, les propriétaires terriens, les pourvoyeurs de services, restaurateurs et autres commerçants. Il faut aussi compter le défrichage du nouveau sentier, la conception et la fabrication d’une nouvelle signalisation adaptée aux motoneigistes et leur installation sur le terrain. Pour réaliser ce travail gigantesque, un groupe impressionnant de bénévoles a adhéré au rêve de Bob Petit et a mis l’épaule à la roue.

La « gang du canal 10 »  de l’époque dont, Denis Drouin, Fernand Gignac, Gilles Latulipe, Roger Pilon et Serge Bélair, ne rataient aucune occasion de mettre en valeur à même leur programmation, la pratique de la motoneige et faire la promotion de cette grande aventure de 100 milles (160 km) reliant Sainte-Agathe  à Saint-Gabriel.

Signalisation de l'époque pour le sentier de motoneige #3
Signalisation de l'époque pour le sentier de motoneige #3

Février 1969,  premier départ de 136 motoneiges en convoi depuis le Lac-des-Sables et après 10 heures de déplacement à travers champs et forêts, dans les bosses toujours plus prononcées pour les derniers du groupe, le convoi arrive finalement au complexe BM Motel sur la rive du Lac Maskinongé à Saint-Gabriel-de Brandon.  Le premier sentier régional venait d’être utilisé. Il portait alors le nom de sentier # 3. Ce sentier se prolongera par la suite pour relier Mont Laurier à la Ville de Québec en 1975.

En cette même année 1975, Bob Petit réalise un autre parti de son rêve. Le sentier # 5 de la rive Sud reliant Boucherville  à Lévis devenait réalité. C’était une randonnée de trois jours. Dans le but de permettre à 2 groupes d’arriver par ces sentiers en même temps à Québec, le 1er février 1975, le pont de Québec fut fermé à toute circulation laissant ainsi le passage au convoi d’une centaine de motoneiges arrivant de la rive sud pour rejoindre le groupe de 32 motoneigistes arrivé de Mont-Laurier par le sentier Trans Québec # 3 de la rive Nord. Ce deuxième groupe avait quitté Mont-Laurier 5 jours plus tôt. La grande boucle était bouclée. Les clubs et les régions étaient finalement reliés. Le rêve de Bob Petit et de son groupe de motoneigistes était devenu réalité. De plus, Bob avait accompagné et partagé son temps avec les 2 groupes.

En 1976, la fédération dénombrait déjà 421 clubs membres étalés sur le territoire du Québec. Le décloisonnement, les aménagements et les regroupements qui ont suivis ont donné le résultat d’aujourd’hui soit, un réseau de 32 000 km de sentiers sécuritaires et entretenus.

motoneige sentiers histoire bob petit

motoneige sentiers histoire bob petit

La grande région de Lanaudière vient donc de reconnaitre le travail de Bob Petit en attribuant son nom au sentier Trans Québec # 3. Cette reconnaissance qui vient après 40 ans démontre que l’histoire de la motoneige ne doit pas passer outre les grandes réalisations des pionniers.

motoneige sentiers histoire bob petit

motoneige sentiers histoire bob petit

Serge Ritcher, président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), a souligné le travail de M. Petit à avoir amorcé ce qui est actuellement le plus vaste réseau de sentiers de motoneige au monde. Ce réseau compte plus de kilomètres que le réseau de route entretenu par le MTQ, de plus il est entièrement géré et entretenu par les clubs et leurs bénévoles. Plus de deux milliard de retombées annuelles et des centaines d’emplois en région dans l’industrie touristiques sont créés grâce à des infrastructures qui ne coutent presque rien aux différents gouvernements. Voilà toute une réussite démontrant l’engagement des motoneigistes.

motoneige sentiers histoire bob petit

M. Gérard Contant, un des plus important concessionnaire BRP au Québec a remis à Bob Petit les clés d’une motoneige GSX 900 Ace 2015 qu’il aura à sa disposition en gage de remerciement pour son implication dans la mise en place des réseaux de sentiers. http://www.contant.ca

motoneige sentiers histoire bob petit

M. Luc Morin des Vêtements Choko, fabriqués depuis 1969,  a souligné qu’il est important de savoir reconnaitre l’implication des bénévoles et leur participation au bon fonctionnement des clubs et au maintien des réseaux. Choko endosse et participe généreusement à ces causes et reconnait les résultats de l’engagement de Bob Petit. http://www.chokodesign.com

Le président du Club de motoneiges des Bons Vivants, hôte de la cérémonie, Rénald Blouin et son équipe étaient très heureux de recevoir dans leurs locaux les invités pour la coupe du ruban et la cérémonie en l’honneur de Bob Petit. Ce club de Lanaudière très dynamique compte 750 membres et entretient 100 kilomètres de sentiers. www.clubmotoneigebonvivant.com

Il faut avouer qu’après 40 ans de service, Bob Petit était très ému et ne s’attendait pas à une telle reconnaissance, qui en soit, est un devoir de mémoire. Pour les motoneigistes qui désirent en savoir plus sur l’histoire des grands moments de la motoneige, vous pouvez consulter des documents, visionner les vidéos et photos, sur le site suivant : http://www.bobpetit.ca.  Vous aurez des heures de lectures intéressantes.

motoneige sentiers histoire bob petit

L’équipe de Motoneiges.ca souhaite également à Bob, de très belle randonnée sur tout le territoire du Québec et ce pour encore plusieurs années. Pour tous les adeptes, les sentiers 3, 5 et 33 nous rappelleront toujours qu’un rêve peut effectivement devenir réalité et perdurer plus de 40 ans.

motoneige sentiers histoire bob petit

motoneige sentiers histoire bob petit

motoneige sentiers histoire bob petit