Lanaudière: Saison de motoneige au ralenti

Liste des hôteliers

Alors que certains se réjouissent de l’hiver clément que nous réserve Dame Nature, d’autres espèrent voir quelques flocons tomber du ciel. En effet, plusieurs sports d’hiver écopent du manque de neige.

Depuis le début de la saison, les motoneigistes n’ont pas été choyés. D’abord un conflit avec l’Union des producteurs agricoles afin de protéger leurs terres agricoles et maintenant l’absence de neige dans les sentiers. Le redoux des dernières semaines n’a pas amélioré la situation. «Aucune piste n’est ouverte dans le sud de Lanaudière. Plusieurs passent par les terres cultivables et dans les champs, le vent balaie les accumulations de neige vers les bois», explique Serge Ritcher, administrateur de la région de Lanaudière pour la Fédération des clubs de motoneiges du Québec. Ce dernier ajoute également que la pluie qui s’est abattue en décembre a détruit le peu de neige accumulé au sol. «Le fond de glace est bon. Il ne manque que la neige.» Ainsi, le blocus de l’UPA a eu peu d’impact sur les motoneigistes, puisqu’une fois réglé, le tapis blanc se faisait toujours attendre.

Pourtant, tout le monde est prêt pour la saison. «Les sentiers sont prêts, les droits de passages sont installés et les rivières sont assez épaisses», lance Jean-Paul Blanchette, président du Club de motoneige Bon-Air de Mascouche. Si des précipitations de neige sont annoncées pour les prochains jours, M. Blanchette avoue qu’un pied de neige d’accumulation sera nécessaire pour que les motoneigistes retrouvent les sentiers. «C’est une des pires saisons de motoneige depuis l’hiver 1981-1982», se souvient-il.

Dans le nord de la région, les motoneigistes en profitent davantage, malgré le redoux qui a certainement affecté les sentiers, mais également le tourisme.

Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière explique d’ailleurs que malgré le bon état des pistes ces dernières semaines, il y a eu énormément de perte dans le tourisme. «Plusieurs hôteliers de la région ont contacté des clients américains afin de leur recommander de repousser leur voyage de quelques semaines. Ça, c’est sans compter ceux qui n’ont pas réservé en raison des prévisions météo», fait savoir M. Brochu. Selon ce dernier, dans le sud de Lanaudière, les retombés du redoux et du manque de neige se font davantage sentir chez les commerçants que les hôtels et restaurants.

Essai de la Ski-Doo Summit Edge 2022

Selon le directeur général de Tourisme Lanaudière, plusieurs motoneigistes du sud de la région profitent des sentiers enneigés du nord. «Au total, dans la grande région de Lanaudière, il y a près de 2 300 km de pistes, qui traversent du sud au nord.» Il ajoute qu’en temps normal, les sentiers de Lanaudière sont reconnus pour leur taux d’enneigement.

Pour voir tout l’article ……

Les Motoneiges Géro