Le Club les Amoureux(Matane) vit des heures difficiles

Liste des hôteliers

Président du Club depuis deux ans, Alain Desmeules siège au conseil d’administration depuis cinq ans.

Enregistrant depuis quelques années une chute du nombre de ses membres, le Club les Amoureux de la motoneige voit ses revenus fondre comme neige au soleil. Ce qui n’est pas sans lui occasionner des problèmes.

Passer de quelque 900 membres à moins de 500 implique nécessairement des réajustements. Comme celui de damer cet hiver les 324 kilomètres de sentiers deux fois la semaine au lieu de trois à partir de la mi-février. Ou encore de fermer le relais de Place des sports, il y a deux ans et de ne pas acheter de nouvelles surfaceuses, voire remplacer celles de 1992, 1993 et 1999.

Tout un défi à relever
«En 2006, nous avons encore subi une diminution du nombre des membres, souligne M. Desmeules. Elle est équivalente à la précédente saison. Ce qui nous a obligé à diminuer nos efforts pour surfacer ses sentiers parce que notre capacité de le faire est directement liée au nombre de membres.

Avec l’augmentation du prix du diesel, la hausse du tourisme et la baisse du nombre des membres, conserver la qualité de nos sentiers sera le défi pour les prochaines saisons.»

Saison excellente
M. Desmeules rappelle que la saison 2006 a été excellente, les conditions hivernales offrant aux 483 membres et aux touristes de bonnes conditions de sentiers.

«L’achalandage des touristes en motoneige équivaut à celui de nos membres, note-t-il. Le tourisme ne s’exprime plus sous la forme de membres de club voisins comme c’était le cas dans les années 1980. Les touristes viennent de tous les coins au Canada et de l’étranger.»

Initiatives donnant de bons résultats
Le Club les Amoureux de la motoneige est parmi ceux de la Gaspésie qui surfacent le plus ses sentiers. Les efforts du conseil d’administration pour diminuer les responsabilités financières et stabiliser le club se sont donc poursuivis au cours de la saison.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023

«Plusieurs initiatives ont donné de bons résultats, soutient M. Desmeules, notamment le déplacement du sentier vers Saint-Jean-de-Cherbourg qui consolide les efforts du club et ceux de la municipalité pour son petit café au centre récréo-touristique Halte des Montagnes.

Par ailleurs, précise M. Desmeules, plusieurs démarches sont en cours à divers niveaux afin d’assurer la pérennité des sentiers de motoneiges. Entre autres, le ministère des Transports du Québec recommande d’augmenter le prix de l’infraction pour les motoneigistes n’ayant pas leur droit d’accès. L’amende recommandée est quatre fois le prix du droits d’accès pour un motoneigiste qui récidive.»

Auberge du Draveur - Motoneige