Le ministre des Transports réitère son appui à la FCMQ et appelle les adeptes à la prudence

Liste des hôteliers
Le ministre des Transports, ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et député de Jonquière, M. Sylvain Gaudreault, a annoncé aujourd’hui, en présence de M. Dany Quirion, président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), des initiatives en appui aux clubs de motoneigistes du Québec.
 
Le ministre a confirmé la reconduction du programme d’assistance financière qui permettra aux clubs de motoneigistes d’entretenir adéquatement les sentiers, d’acheter l’équipement nécessaire à cet égard, d’assurer la promotion et la formation requises afin de favoriser une plus grande sécurité et le respect de l’environnement, ainsi que de soutenir les clubs locaux. Ce programme est doté d’une enveloppe d’un peu plus de 6 millions de dollars pour l’année 2012-2013. Il a aussi annoncé qu’un montant de 5,4 millions de dollars est disponible pour le nouveau programme d’aide financière pour les infrastructures de sentiers et la protection de la faune. Ce nouveau programme vise à soutenir la réalisation de travaux ou l’amélioration d’infrastructures de sentiers pour les véhicules hors route (VHR).
 
Un levier économique important
En ce début de saison de motoneige, le ministre a lancé un appel à la prudence et souligné l’importance de ce secteur d’activité. « L’industrie de la motoneige est un levier économique important pour le Québec et un produit touristique non négligeable dans plusieurs régions. Il est essentiel d’encadrer convenablement la pratique pour qu’elle demeure sécuritaire, et la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec joue un rôle important à cet égard. À l’aube de la saison hivernale, j’invite d’ailleurs tous les adeptes à la plus grande prudence et au respect des consignes de sécurité », a mentionné M. Gaudreault.
 
La sécurité est un enjeu annuel pour les motoneigistes et il est primordial que chaque usager se rappelle des règles qui prévalent en tout temps sur le réseau. « La sécurité sur les sentiers est l’affaire de tous et n’oubliez pas que le respect des consignes de sécurité évitera sans aucun doute qu’une tragédie puisse survenir. Avec le temps des Fêtes qui approche, beaucoup de motoneigistes s’adonneront à leur loisir hivernal. La témérité ne doit pas avoir sa place derrière le volant », rappelle M. Quirion de la FCMQ.
 
Des cartes des sentiers maintenant accessibles sur Québec 511
Toujours dans l’esprit de favoriser une pratique sécuritaire des véhicules hors route, le ministère des Transports du Québec rend maintenant disponibles les cartes interactives des réseaux de sentiers fédérés produites par la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec et la Fédération québécoise des clubs quads sur le portail d’information Québec 511. Ces outils en ligne permettent aux utilisateurs de consulter les cartes des réseaux et de connaître les conditions des sentiers. Ainsi, l’information sur les conditions du réseau routier et des sentiers fédérés se trouvera dorénavant au même endroit.
 
Rappelons que la FCMQ offre aux adeptes d’importants réseaux de sentiers partout au Québec. Grâce au travail des bénévoles dans les clubs de motoneigistes, ces sentiers balisés et surveillés sont les endroits privilégiés pour pratiquer la motoneige en toute sécurité. En effet, la circulation hors piste peut causer des bris aux terres agricoles, aux habitats fauniques et à la végétation, et, de plus, la majorité des accidents en VHR se produisent en dehors des sentiers fédérés.
 
M. Gaudreault et M. Quirion ont d’ailleurs tenu à rappeler aux motoneigistes d’adopter un comportement responsable lors de leurs sorties en motoneige, c’est-à-dire de respecter les limites de vitesse, de ne pas conduire avec les facultés affaiblies et d’éviter les plans d’eau non sécuritaires.
 
Pour terminer, le ministre a réitéré son intention de mettre en place deux réseaux de sentiers durables pour les VHR, soit un pour les motoneiges et un pour les quads, qui devront relier l’ensemble des régions du Québec. « Les travaux amorcés à la suite des tracés fournis par les conférences régionales des élus vont bon train, et nous comptons poursuivre nos efforts pour que ces sentiers voient le jour dès que possible. La stabilisation du réseau au Québec contribuera à pérenniser l’industrie du VHR et appuiera les bénévoles qui travaillent sans relâche à négocier les droits de passage sur les terres privées chaque année », a souligné le ministre.
 

Le Club Sportif Populaire du Bas-St-Laurent souligne son 50e anniversaire
Motoneiges Ski-Doo