Le Nouveau-Brunswick: Une destination motoneige à découvrir

Liste des hôteliers
Depuis maintenant deux ans, le Magazine web Motoneiges.ca travaille avec la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Nouveau-Brunswick (FCMNB) à la promotion de la motoneige sur leur territoire. Devenu partenaire de niveau 3 de la FCMNB en 2010-2011, Motoneiges.ca a été invité pour une randonnée de 3 jours en février dernier. J’ai eu la chance de pouvoir représenter le Magazine et de rouler plus de 600 kilomètres avec nos hôtes, Messieurs Jody Tower, président de la FCMNB et Ross Antworth, Directeur Général de la  FCMNB.

Le Nouveau-Brunswick est une destination très prisée par bon nombre de motoneigistes du Québec, de l’Ontario et également des États-Unis. Étant une province bilingue, il est possible de pouvoir échanger dans la langue de notre choix dans la grande majorité des commerces que nous croisons sur notre route. La FCMNB regroupe 50 clubs répartis dans 8 zones (régions). Ils se partagent l’entretien de plus de 7000 km de sentier offrant aux motoneigistes des parcours à la fois uniques et très diversifiés. Le type d’enneigement est aussi très varié. Naturellement, on retrouve normalement au nord de la province de grandes quantité de neige au sol alors que plus au sud, les quantités sont plus normales. Je dis normalement car lors de notre passage, la situation était inversée suite à quelques caprices de Mère Nature.

La province du Nouveau-Brunswick comprenant de large territoire d’exploitations forestières, le réseau de sentier emprunte très fréquemment les chemins de compagnies forestières. Les sentiers dans ces secteurs sont donc très larges pouvant atteindre près de 30 pieds de large sur certains tronçons. Il est donc très agréable de rouler car la vue est dégagée et on a droit à des panoramas impressionnants.

Voici donc le récit de mon aventure dans les sentiers du Nouveau-Brunswick.

Pour cette randonnée, j’étais accompagné de mon très bon ami Philippe Soucy, chroniqueur de Motoneiges.ca. Le point de ralliement pour cette randonnée était Campbellton situé en face de Pointe-à-la-Croix en Gaspésie. À notre arrivée à l’hôtel Howard Jonhson la veille du départ le mercure oscillait autour des -35C. Il faudra bien s’habiller !

Dès notre arrivée nous rencontrons nos deux hôtes ainsi que nos deux autres compagnons de randonnée, M. Poul Jorgensen de Sentiers Nouveau-Brunswick et M. Carl Lavigne, de Tourisme et Parc NB. Nous serons donc 6 pour cette belle aventure! Après avoir discuté de l’horaire du lendemain, nous allons tous nous coucher afin d’être frais et dispo!

Jour #1 Campbelton à Doaktown
 
Après un copieux petit déjeuner nous nous retrouvons dans le stationnement de l’hôtel avec nos bagages pour le départ. Le mercure est toujours sous les -30C et nous laissons réchauffer les moteurs de nos montures pendant qu’on fixe nos bagages. Quelques minutes plus tard nous empruntons le sentier d’accès au centre-ville qui débouche sur le réseau principal. Ça y est ! On est parti !!!


En cette matinée très froide, nous sommes très heureux de constater que les sentiers ont été fraichement surfacés. Le fond de sentier est très ferme et les performances de nos motoneiges sont à leur meilleur… Le temps ensoleillé et sans nuages complète ce scénario merveilleusement bien.


Tout en s’éloignant de Campbelton, les sentiers et le paysage change rapidement et nous nous retrouvons maintenant dans un magnifique sentier qui emprunte le tracé d’un ancien chemin de fer. Les arbres sont chargés et on retrouve au sol une bonne quantité de neige nous faisant apprécier chaque seconde de ce début de périple.


En milieu d’avant midi,  nous nous arrêtons pour une petite pause dans un abris dans lequel on retrouve un petit poêle à bois qui nous réchauffe pendant que nous discutons des belles conditions de sentier. Nous apprenons aussi qu’on retrouve ces petits abris à plusieurs endroits sur le territoire du Nouveau-Brunswick et que ceux-ci peuvent servir de refuges aux motoneigistes qui seraient victime de panne ou d’accident.


Nous reprenons ensuite le guidon de nos motoneiges pour continuer notre route en direction d’un des relais les plus connu des motoneigistes du Nouveau-Brunswick : Governor’s Wilderness Lodge (Aussi connu sous le nom de Popple Depot). En effet, ce relais est positionné à un endroit stratégique et est souvent un arrêt obligé pour se ravitailler ou encore se restaurer. De plus, il est possible de séjourner dans l’un ou l’autre des petits chalets disponibles sur le site. C’est ici que nous dînerons et ravitaillerons nos motoneiges. 


Le  Governor’s Wilderness Lodge est situé le long du sentier #23 sur une section surnommé l’allée des pistons (Pistons alley). Il semble que bon nombre de motoneiges ont terminées leur journée au bout d’une corde après avoir emprunté ce bout de sentier. Ici le sentier est très large et offre une très bonne visibilité et cela sur plusieurs kilomètres.


Après le repas, nous reprenons notre randonnée en direction d’un autre endroit très prisé des motoneigistes: Serpentine Lodge! Nous y rencontrons M. Alyre Marquis , propriétaire de l’établissement. Il nous explique que le territoire autour de son établissement est l’un des premiers à recevoir de la neige à l’automne et un des derniers à permettre de circuler à motoneige au Nouveau-Brunswick. De son côté, M. Antworth nous mentionne que le Serpentine Lodge est un endroit très important pour permettre l’interconnexion des sentiers de plusieurs régions de la province. «Sans ces relais, il serait impossible d’y circuler faute d’essence pour se ravitailler. Ils deviennent donc essentiels à l’intégrité du réseau…» nous explique-t-il.


Nous reprenons ensuite notre route en direction de Doaktown. Je constate alors la chance que Philippe et moi avons de pouvoir rouler dans des sentiers aussi magnifiques et rencontrer des gens très accueillants et sympathiques. À la sortie de chaque courbe nous découvrons des décors uniques. Nous arrivons vers 19h00 au O’Donnell’s Cottages où  nous passerons la nuit. Nous partagerons un petit chalet très sympathique et très confortable. Après avoir souper, nous discutons avec nos compagnons de voyage des détails et anecdotes de la journée. Ensuite, nous nous couchons en rêvant de la superbe journée de motoneige que nous avons vécu !

Ceci termine la première partie de mon reportage sur cette Randonnée au Nouveau-Brunswick ! Je vous invite à lire la conclusion qui sera publier prochainement sur Motoneiges.ca.



 

Comment contrer le froid aux pieds en motoneige...
Auberge du Draveur - Motoneige