L’entente et l’avenir dans Lac-Saint-Jean-Est de nouveau en péril

Liste des hôteliers
Après avoir été sauvée in extremis cet hiver, grâce à une subvention ponctuelle de 20 000$ du ministre Alexandre Cloutier, l’entente survenue entre les agriculteurs et la communauté jeannoise pourrait prendre fin prématurément.

D’une durée de trois ans, le pacte prévoyait la mise en place d’un fonds d’indemnisation auxquels devait participer, à parts égales, la MRC, le club de motoneigistes Lac-Saint-Jean ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie de Lac-Saint-Jean-Est (CCI). L’engagement financier de chaque partie s’élevait à 33 000$ par année, selon les termes du contrat.

En entrevue, le préfet André Paradis explique que les commerçants du secteur sont de plus en plus réticents à investir dans le plan d’action. Il explique qu’à peine 16 membres de la CCI ont accepté de verser leur quote-part cette année, pour un montant total s’élevant à 16 300$.

«Le comité mis en place par la CCI a fait un travail immense pour solliciter les membres, mais les commerçants ne sont tout simplement pas au rendez-vous, constate André Paradis. Force est d’admettre l’échec du plan d’action car ni la MRC, ni le club de motoneigistes ne versera un sou de plus.»
 

Blâme

Devant ce constat, le préfet de Lac-Saint-Jean-Est blâme directement le gouvernement du Québec. Selon lui, le dossier des sentiers permanents devrait être considéré telle une priorité absolue. C’est d’ailleurs ce qu’il entend défendre le 23 avril prochain, à l’occasion d’une rencontre prévue avec le ministre Alexandre Cloutier.

«Il y a deux mois, la CRÉ a demandé au ministère ce qui se passe dans le dossier des sentiers permanents. Nous avons fait tout ce qu’ils nous ont demandé. Nous leur avons fourni des plans, des tracés. Nous avons tout fait. Notre dossier était extrêmement étoffé, davantage même que ce qui était demandé. Mais malheureusement, les gens du ministère ne savent même pas que nos documents existent. Ils sont disparus dans l’appareil gouvernemental. Ils ont été mis sur une tablette. Nous avons fait ça pour rien. Rien, zéro!»
Action concertée entre les clubs de motoneigistes et les unions de producteurs agricoles (UPA)
Grand Salon Motoneige Quad 2022