Les Clubs de Motoneigistes appuient la FCMQ dans son opposition face au projet de loi

Liste des hôteliers

Quelque 500 délégués représentant plus de la moitié des 209 clubs de motoneigistes du Québec, réunis à Victoriaville les 16,17 et 18 septembre derniers dans le cadre du 36e Congrès annuel de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), ont fait part de leur soutien unanime à la position défendue par leur Fédération concernant deux mesures controversées du projet de loi sur les VHR.

Le ministère des Transports s’apprête à déposer un projet de loi sur les VHR qui prescrit l’interdiction de circuler sur l’ensemble des 33 000 kilomètres de sentiers du réseau québécois de motoneige durant les heures de fin de soirée et de nuit et qui limite le développement de nouveaux sentiers à une distance minimale de 100 mètres des habitations.

Comptant sur l’appui unanime de ses membres, la Fédération s’inquiète de ces deux mesures qui pourraient nuire au développement économique et récréotouristique de plusieurs régions du Québec.

Toutefois, la Fédération est consciente que le projet de loi comporte d’autres mesures qui sont favorables au développement de la pratique de la motoneige. La Fédération appuie la position du gouvernement sur des enjeux tels la reconduction pour une période de six ans du moratoire sur l’immunité contre les recours judiciaires, les mesures incitatives relatives au développement technologique, le contrôle réalisé par les agents de surveillance des sentiers ainsi que la sensibilisation des motoneigistes aux règles de sécurité.

La Fédération entend donc démontrer au gouvernement que le projet de loi qu’il s’apprête à déposer ne répond pas entièrement aux attentes des motoneigistes du Québec. La Fédération a entrepris des pourparlers avec le ministère des Transports dans le but que soient modifiées les deux mesures controversées.