Les motoneigistes de la C.-B. s’opposent à la réglementation de leur activité

Liste des hôteliers

Malgré l’avalanche qui a tué deux Albertains et blessé 31 autres au cours de la fin de semaine en Colombie-Britannique, les motoneigistes de cette province demeurent opposés à la réglementation de leur activité hivernale.

Le directeur général de la Fédération des motoneigistes de la Colombie-Britannique soutient qu’il serait impossible d’appliquer des règlements visant à restreindre l’accès à la vaste région montagneuse de la province. Les Auston est également d’avis qu’il en va d’un choix personnel lorsque des motoneigistes pratiquent des activités dangereuses comme la montée à la verticale – où les conducteurs d’une motoneige doivent gravir le plus possible le flanc très escarpé d’une montagne.

Selon M. Auston, l’éducation serait une meilleure approche pour inciter les motoneigistes à prendre des décisions plus éclairées.

La Colombie-Britannique est l’une des seules provinces où un permis pour conduire une motoneige n’est pas obligatoire.

En fin après-midi samedi, une avalanche a emporté des spectateurs et des participants lors de la compétition "Big Iron Shoot-Out", qui se tenait à proximité de Revelstoke.

Le maire de la municipalité, David Raven, a expliqué que l’intervention rapide avait permis de sauver entre 30 et 40 vies. Mais il a ajouté que si l’avalanche s’était produite une demi-heure plus tard, l’obscurité n’aurait pas permis de retrouver des dizaines de personnes blessées.

Lire l’article..

Le programme Ski-Doo P.A.S.S. finance des projets de clubs
Auberge du Draveur - Motoneige