Les motoneigistes encore pris en otage

Les motoneigistes encore pris en otage

Les motoneigistes encore pris en otage - motoneiges - motoneigistes

Les années se suivent et se ressemblent. Encore une fois, des propriétaires prennent les motoneigistes de leur région en otage afin de régler leurs différends avec leur municipalité et le Ministère des Transports.

Cette fois-ci, c’est le Club Harfang de l’Estrie qui est la victime collatérale d’un conflit qui oppose des propriétaires de terrains privés, la Ville de Sherbrooke et le Ministère des Transports. Des changements aux règlements de zonage seraient à la source du conflit.

Ainsi, les propriétaires ont décidé de refuser le passage des motoneigistes sur leurs terrains. Qui plus est, il semble qu’un regroupement de propriétaires s’est formé et que d’autres droits d’accès pourraient être annulés en guise d’appui.

Rappelons que le réseau de sentiers de motoneige au Québec emprunte de nombreux lots, terres ou terrains privés. Les propriétaires de ceux-ci accordent des droits de passage aux clubs afin de permettre d’y aménager des sentiers de motoneige. Sans la générosité de ces milliers de propriétaires, un réseau tel que le nôtre ne pourrait pas exister.

Espérons maintenant que le conflit se règle rapidement afin de permettre au Club Harfang de l’Estrie d’ouvrir ses sentiers dans les meilleurs délais