Les motoneigistes gardent le moral malgré l’absence de neige

Les motoneigistes gardent le moral malgré l’absence de neige

Même si le gazon a remplacé la neige dans la plupart des sentiers, les motoneigistes ne perdent pas le moral et profitent du doux temps pour festoyer en famille.

«Ça nous a permis de passer les Fêtes en famille au lieu de se balader dans les sentiers», rigole Serge Richter, président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ).

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter malgré le redoux des derniers jours, d’après lui.

«La vraie saison commence généralement au début janvier et dure jusqu’en avril. Avant et après, c’est du bonus», résume M. Richter.

Ce dernier est confiant que la saison battra son plein sous peu, surtout que près de 90 000 cartes d’accès aux sentiers ont déjà été vendues.

Motoneige

Vivement une bordée

«Dès le premier 30 centimètres de neige, tout va rouvrir», se réjouit-il.

Les sentiers étaient pourtant déjà praticables dans plusieurs régions avant les Fêtes.

«On avait ouvert les sentiers le 11 décembre, plus tôt que l’an passé. Et on avait eu de la neige de bonne heure l’an passé», rappelle Donald Viens, président du Club de motoneige du centre de la Montérégie (Club CM).

Il faudra maintenant repartir de zéro.

«Là tout est parti dans l’eau. Et on ne peut pas se faire de la neige comme les centres de ski», illustre M. Viens, anticipant les longues journées de resurfaçeuse à venir.

En attendant, il prépare ses machines et en profite pour sortir avec des amis qu’il voit moins quand la saison est commencée.

«En Montérégie, on avait plus de neige qu’ailleurs en plus. C’était l’hiver partout, là c’est complètement à sec», se désole Benoît Bilodeau qui a dirigé le Club CM pendant 20 ans.

Comme le printemps

Pendant ses années à la présidence, il a rarement vu Dame nature lui jouer un aussi mauvais tour.

«C’est surprenant ce qui arrive. C’est comme le printemps!», s’exclame-t-il.

Rappel de sécurité important chez Ski-Doo

Beaucoup d’irréductibles adeptes qui ne pouvaient se contenter de contempler leur bolide dans le garage ont pris le chemin du Saguenay–Lac-St-Jean où la neige est abondante, d’après le président de la FCMQ.

«On a beaucoup de monde. Les gens viennent de Montréal, Québec et même de l’Ontario. On a ouvert le 6 décembre et ça n’a jamais ralenti», confirme la secrétaire du Club de motoneige Caribou-Conscrits, Pauline Lavoie.

Environ une dizaine de pouces de neige sont tombés sur le secteur des Monts Valin dimanche.

«Ça a fait du bien, souligne Mme Lavoie. Le seul inconvénient d’avoir beaucoup de monde, c’est que les sentiers se détériorent plus rapidement.»

Auberge du Draveur - Motoneige