Les ventes de motoneiges et de VTT se portent bien au Nouveau-Brunswick

Liste des hôteliers
L’an
dernier, en janvier, les vendeurs de motoneiges imploraient presque le ciel
de faire tomber de la neige pour stimuler leurs ventes. Ce n’est pas nécessaire
cette année en raison des chutes de neige importantes survenues dans
le nord de la province avant la période des fêtes.

« Les ventes de
motoneiges ont augmenté d’à peu près 25 %, comparativement
à si la neige tombait plus tard dans la saison », a indiqué
Frédéric Pelletier, vendeur chez P. G. Sports, à Balmoral.

Depuis quatre ou cinq
ans, la popularité des véhicules tout-terrain (VTT) ne cesse
d’augmenter. Les commerçants vendent de quatre à cinq fois plus
de VTT que de motoneiges.

« C’est maintenant
un véhicule quatre saisons. Les gens l’utilisent aussi pour faire des
travaux aux alentours de la maison. On a vendu dans le dernier mois beaucoup
de pelles à neige. Les gens vont l’utiliser pour ouvrir leur cour »,
a expliqué Daniel Guitard, porte-parole de West End Sports, à
Bathurst.

La fièvre du VTT ne nuit pas pour l’instant aux ventes de motoneiges.
Selon Marc Gallant, porte-parole de Toys For Big Boys, à Moncton, les
passionnés de la motoneige demeurent actifs. « C’est ça
leur passion et je ne pense pas que ça n’a rien changé pour
eux », a-t-il souligné.

Certains croient tout
de même que d’ici cinq ans, les ventes de motoneiges diminueront et
celles des VTT augmenteront, particulièrement dans le sud de la province
où les chutes de neige sont habituellement moins importantes.

Essai de la Ski-Doo Summit Edge 2022
Auberge du Draveur - Motoneige