L’éthanol cellulosique est en voie d’expérimentation par les étudiants de l’ÉTS

Liste des hôteliers

L’éthanol cellulosique, produit sans céréales alimentaires, est en voie d’expérimentation par les étudiants de l’ÉTS qui souhaitent l’intégrer dans leur projet de motoneige écologique

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) suit de près les essais des futurs ingénieurs de l’École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS – Université du Québec) dans le cadre de leur projet de recherche et développement axé sur la motoneige écologique. Lors de leur rencontre avec Sébastien Chénier, de l’école secondaire Grande-Rivière d’Aylmer, les étudiants du club QUIETS ont découvert l’éthanol cellulosique dont la production ne requiert pas l’utilisation de céréales nécessaires à l’alimentation. Ce biocarburant de deuxième génération est fabriqué à partir de résidus forestiers et agricoles ainsi que de déchets domestiques. De nombreux chercheurs exploitent déjà cette découverte.

« Ce serait un pas formidable vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la motoneige. C’est pourquoi nous sommes très fiers que les étudiants de l’ETS cherchent à l’exploiter dans leurs travaux », a souligné Mario Côté, président de la FCMQ.

La FCMQ souhaite sensibiliser les motoneigistes et l’ensemble de l’industrie à l’importance de tenir compte de l’environnement afin d’assurer l’avenir de ce loisir. Bien présente sur les plans social (4 500 bénévoles entretiennent 33 000 kilomètres de sentier) et économique (1,3 milliard $ de retombées économiques annuelles), la motoneige doit s’ajuster aux enjeux environnementaux. La recherche de nouvelles technologies est donc primordiale.

« Le plan quinquennal de la Fédération prévoit notamment de partager avec tous les publics l’existence de solutions d’avenir acceptables sur les plans technologique et commercial; c’est pourquoi nous apportons un soutien logistique et d’affaires au club QUIETS », a affirmé Mario Côté. « L’éthanol cellulosique va leur permettre, du moins je l’espère, de continuer à développer leur projet de motoneige écologique », a renchéri Normand Besner, directeur général de la FCMQ.

La première « vraie » tempête de neige est à nos portes !
Auberge du Draveur - Motoneige