L’ex-directrice administrative soupçonnée de fraude

Liste des hôteliers

Des irrégularités dans la gestion des finances du Grand Prix de Valcourt ont mené l’organisme à déposer une poursuite en Cour supérieure contre l’ex-directrice administrative de l’événement, Brigitte Pelletier, qu’il soupçonne de fraude.

Selon les documents de la poursuite déposés au palais de justice de Sherbrooke, le montant de la fraude s’élèverait à plus de 216 000 $ et celui-ci pourrait toujours être revu à la hausse.

"La défenderesse (Mme Pelletier) a abusé de sa situation à titre de responsable de la comptabilité de la demanderesse (Grand Prix de Valcourt) pour s’approprier illégalement ces sommes", mentionnent les documents.

Au cours de sa période d’emploi, qui s’est échelonnée de septembre 2002 au 24 avril dernier, Mme Pelletier, dont l’une des principales tâches était de gérer les livres comptables de l’organisme, aurait utilisé une carte de crédit appartenant à l’organisme à des fins personnelles. La carte aurait servi à régler, entre autres, des achats faits dans des bijouteries, des magasins d’électronique et de vêtements.

Elle aurait aussi encaissé des chèques signés de la main de son employeur qu’elle aurait par la suite falsifiés, fait émettre plusieurs chèques pour régler une seule et même facture en plus d’encaisser une paie pour des semaines où elle n’était même plus à l’emploi du Grand Prix de Valcourt.

De plus, selon ce qu’allègue l’organisme, Brigitte Pelletier aurait détruit ou caché une bonne partie des documents comptables qui auraient pu l’incriminer.

Découverte rapide
Le comité exécutif et le personnel du Grand Prix de Valcourt ont remarqué dès le départ de Brigitte Pelletier certaines irrégularités dans les opérations financières qui relevaient de sa responsabilité. Même si une analyse de l’ensemble des transactions effectuées au cours du mandat de la directrice administrative est toujours en cours, la direction du Grand Prix de Valcourt a choisi de tout de suite déposer cette poursuite, réclamant le remboursement de sommes impliquées.

Les Portes Ouvertes FCMQ sont reportées au 19-20 février 2022

Une disparité de plusieurs milliers de dollars entre la liste des comptes fournisseurs préparée par Mme Pelletier avant son départ et celle préparée par l’organisme depuis le 30 avril ainsi que des appels de nombreux fournisseurs réclamant des paiements ont immédiatement semé des doutes.

Les agissements de l’employée auraient d’ailleurs mis l’organisme dans l’embarras. Ses comptes bancaires seraient à sec et sa marge de crédit aurait atteint sa limite.

La direction du Grand Prix de Valcourt a fait savoir, par voie de communiqué, qu’elle ne commenterait d’aucune façon ses démarches légales. En revanche, elle tenait à faire savoir à ses partenaires et fournisseurs que, malgré la situation délicate dans laquelle elle est plongée à cause de cette affaire, elle "met tout en oeuvre pour s’acquitter de ses responsabilités et assurer la pérennité" de l’événement.

Selon Radio-Canada, tous les biens de Mme Pelletier ont été saisis par la Cour. Elle devrait comparaître au palais de justice de Sherbrooke le 20 juillet prochain.

Lire tout l’article…

Autre article :

Les Motoneiges Géro