Mauricie : Mandat sur les véhicules Hors-Route

Liste des hôteliers
Au début de l’année 2011, l’URLSM se voyait confiée la tâche de mettre en place un « Comité restreint sur les sentiers permanents». Ce comité avait comme mandat d’identifier les conditions et les pistes de solution qui pouvaient venir consolider la permanence des sentiers et déterminer, pour la  région, les sentiers potentiels à caractère « permanent ». Le tracé pour les sentiers devait tenir compte des critères suivants :
  • considérer prioritairement les sentiers interrégionaux
  • quand les sentiers sont à développer, privilégier un corridor unique
  • éviter les problèmes de cohabitation
  • s’éloigner des terres agricoles
  • favoriser les terres publiques.

En Mauricie, les 1 870 km de sentiers « interrégionaux » de quad et de motoneige sont fonctionnels et sont aménagés dans une proportion de 70% sur les terres publiques. Le choix des sentiers « potentiels » s’en trouvant facilité, le Comité a travaillé davantage à identifier les conditions et pistes de solution.

Le 15 novembre dernier, lors de la rencontre avec le ministre délégué aux Transport, M. Normand MacMillan, les membres du Comité régional sur les sentiers récréatifs ont présenté au ministre, ces différentes conditions et pistes de solution. 

M. André Landry, président du Comité régional, a attiré l’attention du ministre sur deux conditions très importantes, voir des pré-requis selon lui, soit l’arrimage avec l’industrie forestière et la mise en place de protocole d’entente avec les propriétaires de terrain privée.

Outre ces deux éléments, les membres du Comité ont échangé avec le ministre sur différents sujets notamment l’aspect touristique, l’importance de travailler avec les structures régionales et la nécessité de soutenir les bénévoles des clubs VHR.
Une première journée portes ouvertes réussie chez André Hallé et Fils de Rimouski!