Modèles de motoneige 2016 : Perfectionnement des gammes des 4 fabricants

Modèles de motoneige 2016 : Perfectionnement des gammes des 4 fabricants

Les annonces des modèles 2016 des quatre fabricants qui ont eu lieu aux mois de février et mars derniers nous ont permis de découvrir plusieurs nouveautés. Dans le présent article, je vais tenter de résumer pour vous les faits marquants de ces lancements.

En analysant les nouveautés et améliorations apportées par les fabricants à leur gamme respective de motoneiges, j'ai pu noter certaines tendances qui me semblent intéressantes. Par exemple, 3 des manufacturiers nous présentent des changements au niveau des moteurs à 4 temps alors que tous les fabricants introduisent de nouvelles suspensions ou étendent l'utilisation de suspensions existantes. Tout ceci s'inscrit dans un effort soutenu de chacun des constructeurs d'innover afin de pouvoir se démarquer dans ce marché de plus en plus diversifié.

Moteurs

Arctic Cat introduit en 2016 un nouveau moteur à deux cylindres de 700 cm3. Ce moteur à quatre temps (C-TEC4) développe 65 ch et se retrouve dans la catégorie 3000. Bien entendu, on le retrouvera dans les modèles d'entrée de gamme tels que le Pantera 3000 et le Bearcat 3000 LT. Ce qui est intéressant de ce moteur est qu'il est bien connu dans le monde du quad puisqu'on le retrouve dans le Wildcat Trail. Ce moteur est aussi conçu pour Arctic Cat par Kymco. Au cours des prochaines années, il ne serait donc pas surprenant que ce moteur prenne de plus en plus de place dans la gamme Arctic Cat au détriment du moteur Suzuki de 570 cm3.

Moteur de catégorie 3000

Chez Ski-Doo, le populaire moteur Rotax 4-TEC 1200 sera maintenant équipé du système d'accélérateur intelligent (iTC). Il offrira donc, tout comme les moteurs ACE, les trois modes de fonctionnement (Sport, Standard et ECO), de l'accélérateur au doigt et de la clé d'apprentissage. Par contre, ce qui est plus intéressant c'est que le temps de réponse du moteur est réduit de 45 % comparativement aux modèles des années précédentes. De plus, la nouvelle calibration du moteur permet une amélioration des performances au départ jusqu'à moyen régime. De plus, les modèles de sentier équipés de ce moteur passent à la plateforme REV-XS.

Moteur Rotax 4-TEC 1200

Yamaha a pris un peu tout le monde par surprise pour 2016 en annonçant une refonte en profondeur du fameux moteur Genesis trois cylindres qu'on retrouve sur les RS Vector et RS Venture. Rien n'a été épargné afin de donner à ce moteur un second souffle. Nouveau vilebrequin (crankshaft), nouveaux pistons, nouvelles bielles et nouveaux matériaux et moulage. 

YCC-T (Yamaha Chip Controlled Trottle)

De plus, ce moteur comprend maintenant deux nouveaux systèmes, soit le YCCT (Yamaha Chip Controlled Throttle) et le D-Mode. Ces nouveaux systèmes permettent d'offrir au pilote trois modes de fonctionnement du moteur (Mode Entrée, Touring et Sport). 

Suspension

Chez Arctic Cat, on nous présente la suspension arrière articulée XTRA-Action pour les modèles Bearcat XT et Bearcat XT GS. Cette nouvelle suspension a été complètement redessinée et permet à la partie arrière d'être articulée ou non. Cette particularité permet de tirer un maximum de flottabilité en neige profonde et d'efficacité lorsqu'on recule dans la neige. De plus, en mode articulé, elle permet un plus grand confort et plus de souplesse en sentier.

Au niveau de ses modèles de montagne, Arctic Cat a également travaillé sur l'amélioration de ses suspensions. À l'avant, l'angle d'attaque (caster angle) des bras de pivot des skis passe de 17 à 27 degrés, ce qui permet au côté extérieur du ski de se dégager davantage lorsqu'on est en situation de contre-braquage. La motoneige demeure donc plus prévisible. De plus, les bras de pivot ont une nouvelle forme en arc qui permet un meilleur dégagement dans la neige, réduisant ainsi la trainée. À l'arrière, la suspension Float-Action a subi quelques améliorations qui procurent plus de flexibilité au niveau de l'ajustement et un meilleur contrôle au pilote. 

Suspension avant Arctic Cat

En 2015, Polaris a eu beaucoup de succès avec l'introduction de son nouveau châssis AXYS. En 2016, le fabricant américain nous présente la nouvelle plateforme de montagne AXYS. La conception de ce châssis lui permet d'être plus léger de 1,36 kg (3 lb) et plus rigide de 15 %. Bien entendu, les ingénieurs de Polaris en ont profité pour nous offrir une suspension complètement redessinée tant à l'avant qu'à l'arrière. À l'avant, on retrouve des bras de pivot des skis allongés, ce qui augmente la hauteur de l'avant de la motoneige. Ceci diminue la trainée dans la neige et facilite le transfert de poids latéral. À l'arrière, les points d'ancrage de la suspension ont été abaissés afin de la descendre au maximum tout en diminuant, là aussi, la trainée. Fait intéressant, Polaris annonce que le poids à vide (estimé) du 800 Pro-RMK 155 2016 sera de seulement 185 kg (408 lb). 

Châssis AXYS de Polaris

Ski-Doo introduit cette année la version 129 po / 328 cm de la suspension rMotion. Cette longueur est un compromis entre les ponts avec rMotion de 120 et 137 po / 305 et 348 cm . En effet, elle offre un confort accru, une bonne traction tout en conservant une grande maniabilité. En 2016, on retrouve la suspension rMotion 129 po / 328 cm seulement sur les modèles MXZ X-RS, MXZ X et MXZ Blizzard.

Yamaha nous présente la toute nouvelle suspension arrière LightWeight SingleShot. Celle-ci a été conçue par le fabricant nippon et est disponible sur la gamme des Apex et celle des RS Vector 2016. Cette suspension est disponible en version 129 et 146 pouces / 328 et 371 cm. Comme son nom l'indique, Yamaha désirait offrir une suspension plus légère sans faire de compromis sur le confort. En effet, la version 129 pouces / 328 cm de la SingleShot est plus légère de 10 lb (4,54 kg) par rapport à la Monoshock RA 2 de 128 pouces / 325 cm alors que la SingleShot de 146 pouces / 371 cm pèse 9 lb (4,1 kg) de moins que la Monoshock RA 2  de 136 pouces / 345 cm. 

Nouvelle suspension arrière LightWeight SingleShot par Yamaha

Au niveau des motoneiges de montagne Yamaha, la suspension avant a subi les mêmes améliorations que pour celles d'Arctic Cat, soit l'angle d'attaque et la nouvelle forme des bras de pivot des skis.

Nouveautés dignes de mention

Ski-Doo a de nouveau ébranlé les paradigmes de l'industrie en nous présentant le ski Pilot TS. Ce ski permet au pilote d'ajuster la hauteur de la lisse au carbure selon les conditions de sentier. En effet, à l'aide d'une molette facile d'accès, le motoneigiste peut ajuster, en quelques secondes et sans aucun outil, la hauteur de la lisse afin d'avoir le « mordant » désiré. 

Ski Pilot TS de Ski-Doo

Ski Pilot TS de Ski-Doo

Arctic Cat introduit, pour ses modèles utilitaires Bearcat 7000 XT et 7000 XT GS, la nouvelle transmission WR3. Cette transmission offre 3 plages de vitesse, soit élevée (High), lente (Low) et très lente (Super Low). De plus, on peut engager la marche arrière à partir du même bras de levier qu'on retrouve sur la console.

Transmission WR3 introduit par Arctic Cat

Autres changements

Le présent article est un bref aperçu des principales nouveautés que l'on peut retrouver dans la gamme 2016 de chacun des quatre fabricants. En effet, plusieurs autres changements ont été annoncés par ceux-ci. La plupart ont pour objectif de consolider leur flotte respective de motoneiges. Par exemple, chez Ski-Doo, on remarque, pour 2016, la disparition de la famille des GSX.

Si vous désirez de plus amples informations sur les gammes de motoneiges pour 2016, je vous invite à consulter le dossier sur le Magazine web Motoneiges.ca à l'adresse suivante :

www.motoneiges.ca/dossiers/motoneiges2016

Pour ceux qui sont en train de magasiner leur prochain achat, j'espère que ces informations vous aideront dans votre choix.

Bonne saison de motoneige 2016 à tous!

Les Motoneiges Géro