Motoneigistes, la prudence est de mise dans les sentiers de Lanaudière

Motoneigistes

Conditions de neige

La neige qui s'est abattue sur la région de Lanaudière ces derniers jours a vite fait de revitaliser les adeptes de la motoneige. Mais avant de s'aventurer, il existe certaines consignes à suivre pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Le vice-président du Club de motoneige Bon vivant, Stéphane Amirault, souligne que dans les champs il n'y a pas de problèmes pour pratiquer le sport, mais quand on s'aventure dans les boisés, c'est une autre histoire. « Nous avons procédé à l'ouverture partielle et locale de nos sentiers. Les rivières n’étant aucunement gelées, il nous est impossible pour le moment de relier les sentiers. Lors de la journée du 2 janvier, nous avons effectué du défrichage au Domaine des deux Lacs à L’Épiphanie afin de faire un sentier de contournement des marécages pour aller rejoindre le Club Bon Air à Saint-Roch-de-l’Achigan qui est le Sentier STQ#403. Il faut souligner, et on ne le dira jamais assez, aucune des rivières n’est traversable en ce moment dans nos sentiers. Avec le froid qu’on annonce la nuit prochaine, nous serons en mesure de commencer l’épaississement de la rivière de l’Achigan de même qu’au poste d’Hydro Québec », d'affirmer M. Amirault.

« Il faut aussi rappeler à la population qu'il faut environ 25 cm de glace afin de permettre aux équipements lourds de procéder au travail sur les rivières en bas de ce niveau, c'est trop risqué », ajoute Stéphane Amirault.

Photo de sentier de motoneige

La Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec rappelle qu'en tout temps, les motoneigistes doivent éviter les plans d’eau, circuler dans les sentiers balisés et respecter la signalisation et les lois. De plus, il est recommandé de pratiquer ces activités le jour plutôt que la nuit. Notons d’ailleurs qu’en vertu de l’article 12.2 de la Loi sur les véhicules hors-route, il est interdit de circuler dans les sentiers entre minuit et six heures, à moins qu’il n’y ait une signalisation contraire.

Enfin un balado 100% motoneige!

La Sûreté du Québec demande aux motoneigistes de redoubler de prudence lors de leurs sorties. L’état de la glace à certains endroits peut représenter un risque important pour les personnes qui s’aventurent hors des sentiers. De plus, toujours selon la Sûreté du Québec, la trousse de survie devrait contenir un jeu d’outils de base, des bougies d’allumage, des articles de premiers soins, un couteau, une corde de nylon pouvant servir au remorquage, une scie ou une hache, une carte et une boussole, un GPS, des allumettes à l’épreuve de l’eau, une lampe de poche, un sifflet et une couverture légère traitée à l’aluminium.

Aussi, il est à noter que lors de longues randonnées, vous pouvez vous munir d'une paire de raquettes, de signaux lumineux, d'un abri de secours et d'aliments riches en calories, tels que du chocolat et des sachets d'aliments déshydratés.

Les Motoneiges Géro