Moi, j’achète mon droit d’accès aux sentiers

Liste des hôteliers

Quant à moi, qu’il existe tous les problèmes du monde pour compromettre une saison de motoneige, j’achète quand même mon droit d’accès aux sentiers.  La menace de fermeture de certains sentiers causée par le conflit entre les agriculteurs et le gouvernement du Québec ne m’intimide pas du tout.

Avant tout, la situation financière de mon club est importante pour moi et une contribution de ma part est la moindre des actions pour participer quelque peu aux activités et à la santé de mon club.

De plus, mon droit d’accès aux sentiers ajoute au patrimoine qu’est la motoneige au Québec.  C’est quand même chez nous que la motoneige a été inventée et je m’en souviens.  Mon action, si peu soit-elle, apporte beaucoup à nos concitoyens partout au Québec, car le geste d’acheter mon droit d’accès aux sentiers n’est que la simple expression de ma solidarité envers tous ceux pour qui la motoneige est vitale.

L’achat de mon droit d’accès aux sentiers démontre aussi ma solidarité envers tous les motoneigistes qui achèteront leurs droits d’accès cette année.  Même si ma saison est plus courte ou même compromise, au bout du compte, le fait de participer m’apporte la fierté d’être membre d’un groupe convaincu de pouvoir faire une différence.

Une autre raison importante de me procurer mon droit d’accès aux sentiers est le fait de donner un réel pouvoir de négociation aux intervenants du milieu.  Dans les prochaines semaines, nos ambassadeurs et les politiciens devront travailler d’arrache-pied pour convaincre les différentes parties impliquées de négocier un règlement pour sauver la saison.  Je suis convaincu que plus les membres actifs seront nombreux, grâce à leur  cotisation, meilleures seront nos chances d’un règlement rapide.

Par conséquent, cette année, l’achat hâtif de mon droit d’accès aux sentiers sera encore plus pertinent.  Mon activité hivernale subit une pression constante depuis un temps déjà et cette saison est encore compromise par une situation sur laquelle j’ai peu de contrôle quant à l’issue finale.  Mon activité est entre les mains des intervenants présents dans le conflit.  L’achat de mon droit d’accès aux sentiers est une action concrète qui envoie un message clair : je tiens à mon sport et mon implication financière est l’expression la plus significative de ma volonté de poursuivre la pratique de la motoneige.

L’achat de nos droits d’accès aux sentiers envoie aussi un autre message à nos dirigeants : la pérennité des sentiers est appuyée vigoureusement par les motoneigistes. En somme, plus les membres sont nombreux, plus nous avons de pouvoir et plus notre force politique aura de l’importance dans le règlement de plusieurs dossiers importants à venir.  Moi, pour toutes ces raisons, j’achète mon droit d’accès aux sentiers.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023
Grand Salon Motoneige Quad 2022