Moteur Rotax 900 ACE Turbo : Mes premières impressions

Moteur Rotax 900 ACE Turbo : Mes premières impressions

Moteur Rotax 900 ACE Turbo : Mes premières impressions

Après plus de deux ou trois années de rumeurs incessantes qui circulaient au sein de la communauté motoneigiste, Ski-Doo nous présente finalement la version turbocompressée du Rotax 900 ACE. En effet, pour 2019, les astres se sont finalement alignés et on pouvait s’attendre à voir un nouveau moteur 4 temps venir détrôner le vieillissant 1200 4-TEC. De plus, le 900 ACE Turbo est le premier moteur turbocompressé jamais offert de série par Ski-Doo. Ce n’est pas peu dire!

Pourquoi le 900 ACE Turbo?

La question est légitime… Pourquoi un 900 ACE Turbo et pas un 1200 Turbo? Tout d’abord, le 900 ACE Turbo est déjà utilisé dans d’autres types de véhicules chez BRP. Il suffit de penser au puissant côte à côte Maverick X3 qui est équipé du même moteur et qui est présentement le quad de série le plus puissant de l’industrie avec ses 172 HP. Ce moteur est donc déjà disponible et il a fait ses preuves. Pour le fabricant, c’est très avantageux puisque ceci lui évite de développer un nouvel engin.

Rotax 900 ACE Turbo - Moteur Engine Ski-Doo Motoneige Snowmobile
Moteur Rotax 900 ACE Turbo

Autre facteur qui favorise le 900 ACE Turbo est qu’il est assez petit pour être inséré à l’intérieur d’une nouvelle adaptation plus large du châssis REV de quatrième génération (GEN4). On peut donc tirer profit de la polyvalence qu’offre ce châssis et des 150 HP que développe ce moteur. On gagne donc sur les deux tableaux, du moins sur papier…

[[YT]]

Maintenant, la question qu’on se pose est, comment se comporte cette combinaison châssis/moteur dans les sentiers?

Je vais tenter de répondre à cette question puisque j’ai eu la chance de pouvoir en faire l’essai il y a quelques semaines. Rotax 900 ACE Turbo - Moteur Engine Ski-Doo Motoneige Snowmobile

Schéma du moteur Rotax 900 ACE Turbo

Mes premières impressions sur le 900 ACE Turbo

Lorsque je me suis assis au guidon d’une motoneige équipée de ce moteur et que je l’ai démarré, j’ai immédiatement remarqué le son racé, mais tout en demeurant plus sobre que d’autres modèles de la compétition. Lorsqu’on roule, le son dégagé est enivrant et lorsqu’on relâche l’accélérateur et que la soupape de décharge (Blowoff valve) s’active, on n’a que le goût de presser l’accélérateur de nouveau pour l’entendre encore et encore.

Lynx fait son entrée en Amérique du Nord

Lorsque le moteur tourne au ralenti, on ne ressent pas ou très peu de vibration. Même lorsqu’on roule à bas, moyen et haut régime, on ne perçoit pas de vibration provenant du moteur. Ceci rend la conduite d’une motoneige équipée d’un moteur 900 ACE Turbo très agréable.

Rotax 900 ACE Turbo - Moteur Engine Ski-Doo Motoneige Snowmobile
Ski-Doo Renegade X-RS 900 ACE Turbo 2019

Dès qu’on presse sur l’accélérateur, le moteur répond énergiquement et pratiquement instantanément. En effet, le délai de réponse est à peine perceptible. On sent très bien la puissance de ce moteur de 150 HP principalement en bas et moyen régime. Les reprises sont vives et musclées. Je dirais même qu’elles sont peut-être trop vives en mode « Sport » lorsqu’on négocie des parcours très sinueux de façon plus agressive. En effet, j’ai trouvé le moteur très « Jumpy » ce qui avait pour effet de faire lever le devant de la motoneige dans les virages serrés et diminuer la traction des skis. Le mode « Normal » est alors à privilégier et dans mon cas, ce mode était beaucoup plus adapté pour enfiler une série de courbes serrées et successives. Dans toutes les autres situations, je préfère de loin le mode « Sport ».

Ici, je dois préciser que le moteur développe 150 HP et qu’on ne doit pas s’attendre aux performances d’un moteur de 200 HP. Il est moins puissant qu’un moteur 850 E-TEC (+/- 165 HP), mais certainement plus puissant qu’un 1200 4-TEC (+/- 130 HP).

Ceci étant dit, le succès d’un moteur repose entre autres sur la façon dont celui-ci délivre sa puissance. Pour ma part, je crois que les gens de Ski-Doo ont fait leurs devoirs de ce côté. On a un moteur qui offre des accélérations franches et soutenues sur toute sa plage de puissance, un temps de réponse pratiquement instantané, de très bonnes reprises en sortie de virage. Surtout, il est en mesure d’imprimer un beau sourire de satisfaction au visage du motoneigiste qui l’utilise.

Polaris 2022 – Plus de puissance et de contrôle en hors piste

Pourquoi 150 HP et pas plus?

Au cours des dernières semaines, je me suis fait poser cette question à maintes reprises. Pour y répondre, je vous invite à lire l’article qui explique les raisons et qui a été publié récemment sur Motoneiges.ca : Moteur Rotax 900 ACE Turbo : Pourquoi 150 HP et pas plus? 

Rotax 900 ACE Turbo - Moteur Engine Ski-Doo Motoneige Snowmobile
Ski-Doo Renegade X-RS 900 ACE Turbo 2019

Combinaison châssis Gen4 et moteur 900 ACE Turbo

L’intégration du moteur 900 ACE Turbo au sein du châssis Gen4 est très bien. Même s’il s’agit d’un moteur plus lourd que le 850 E-TEC, on ne le ressent pas autant qu’on aurait pu le croire. La motoneige combinant le châssis Gen4 et le 900 ACE Turbo est facile à manier et fait preuve d’une grande souplesse lors de son utilisation, peu importe le type de conduite, le tracé du sentier ou sa condition.

La motoneige est bien balancée ce qui permet au pilote de se sentir immédiatement en confiance. Elle demeure prévisible lorsqu’on négocie des virages ou qu’on circule sur un sentier bosselé. Bref, on ne se bat pas pour garder le contrôle de notre monture ce qui rend encore plus agréables nos randonnées.

Rotax 900 ACE Turbo - Moteur Engine Ski-Doo Motoneige Snowmobile
Ski-Doo Grand Touring 900 ACE Turbo 2019
 

Le système d’embrayage est très doux et très efficace. Même lors des démarrages brusques, la puissance est transmise efficacement à la chenille. On ne sent pas de « coup » lorsque la poulie motrice se ferme sur la courroie. Tout se fait en douceur.

En terminant…

Je veux mentionner que les motoneiges 900 ACE Turbo que j’ai eu la chance d’essayer étaient des prototypes. Ces essais ont eu lieu sur une courte période de temps donc mes commentaires ci-dessus résument mes premières impressions. Comme vous pouvez vous l’imaginer, j’ai très hâte de pouvoir pousser plus à fond mes essais du 900 ACE Turbo et surtout de pouvoir vous livrer encore plus de détails.

À quand un système universel de détection des motoneiges et surfaceurs ?

Bonne fin de saison à tous!