Motoneige : le club Ook-Pik déjoue le redoux

Motoneige : le club Ook-Pik déjoue le redoux

La saison de motoneige débute à peine pour le club Ook-Pik de Sept-Îles. Après le redoux des dernières semaines, il a fallu user d'ingéniosité pour garnir les sentiers d'un tapis de neige sécuritaire.

Une resurfaceuse de montagne a d'ailleurs dû être amenée en renfort, ce qui a permis d'aménager le circuit qui comprend cette année 5 kilomètres de nouveaux sentiers.

Un pont a également été construit au-dessus de la rivière des Rapides. Cet investissement de 800 000 $, auquel ont participé Québec, la MRC des Sept-Rivières et plusieurs organismes de la région, en valait le coup, assure l'administrateur de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec pour la Côte-Nord, Michel Thibeault.

« Avec le peu de neige qu'on a présentement, […] on est capables d'ouvrir un sentier qui est potable », fait-il valoir. « C'est une question de sécurité : on est toujours sur du solide. »

Appel aux motoneigistes

Quelque 600 membres ont renouvelé leurs cartes à 300 $, ce qui permet de regarnir le budget et de maintenir la patrouille. Le maintien des services dépend grandement de la participation des motoneigistes, rappellent les membres de l'exécutif d'Ook-Pik :

« C'est important de prendre les cartes de membre. Puis d'être assuré aussi : ça c'est la première des choses », indique Lorraine Simard.  Les motoneigistes qui circulent sans autorisation s'exposent à des amendes de 500 $, précise-t-elle.

Les bénévoles croisent maintenant les doigts et espèrent qu'une bonne bordée de neige tombera sur la région.

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike
Grand Salon Motoneige Quad 2022