Les sentiers de motoneige du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont souffert de la pluie et du verglas des derniers jours, au point où certains sont fermés pour éviter de les détériorer davantage.

Le président du club Caribou-Conscrits, Pierre Harvey, invite d’ailleurs les motoneigistes à faire preuve de prudence, même dans les sentiers où il reste un couvert de neige.

« Évitez de venir dans nos sentiers parce que le fond de terrain est excessivement fragile, c’est mou, explique M. Harvey. Chaque passage de motoneige détériore de façon catastrophique nos sentiers. »

La situation est pire au Lac-Saint-Jean où la neige est moins abondante que sur les monts Valin selon le président du club de motoneigistes Lac-Saint-Jean, Pierre Brisson.

« Dans les plaines autour d’Alma, le sentier 93 pour se rendre à Sainte-Monique, c’est des conditions assez pitoyables surtout dans les champs où on est complètement sur les labours, sur la terre », précise M. Brisson.

Le directeur général de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Jean Duchesne, rappelle aux motoneigistes d’adapter leur conduite dans les sentiers. « Il y a les plans d’eau qu’on va devoir surveiller. L’eau dans les sentiers aussi », indique-t-il.

Les adeptes de la motoneige ne perdent pas espoir pour la suite de la saison. Le président du club de motoneigistes du Saguenay, Jules Tremblay, affirme que les bénévoles se remettront au travail dès que le mercure descendra sous zéro. « La minute que ça va geler, on va être capable de sortir nos surfaceuses. On annonce quatre à cinq centimètres de neige », mentionne-t-il.

Les Motoneiges Géro