Motoneiges :Une saison exceptionnelle

Liste des hôteliers
Les amateurs de motoneige ont été nombreux sur les sentiers de l’Abitibi-Témiscamingue. Certains clubs de motoneige parlent même d’une saison exceptionnelle. La majorité des touristes provenaient du Québec.

Le président du Club motoneige de Val d’Or, Michel Gervais, fait un bilan très positif de la saison de motoneige.

« Extraordinaire!! Vraiment extraordinaire! On a eu un hiver absolument incroyable en longueur et en enneigement. L’achalandage a été très important parce que les autres régions n’ont pas eu l’enneigement auquel elles s’attendaient. » —
 
 
Le nombre élevé de touristes a obligé les clubs de motoneige à entretenir davantage les sentiers. Selon l’administrateur régional de la Fédération des clubs de motoneige du Québec, Roger Lévesque, malgré les coûts d’entretien, les retombées sont considérables.

« On a eu une augmentation d’environ 10 % du membership et ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu ça. Et c’est sûr que c’est bon pour les commerçants qui vivent de la motoneige. » — Roger Lévesque
Cet achalandage s’est aussi traduit par une hausse des ventes et des locations de motoneiges, constate le président et directeur-général de Blais récréatif, Marc Blais.
 

« Nos ventes à la population ont été supérieures à l’année dernière. C’est une excellente année pour les ventes aux particuliers. » — Marc Blais
Inquiétudes

Cependant, Marc Blais met un bémol. Son chiffre d’affaires a été touché par la diminution des achats de motoneiges par les compagnies de forage. « Ça représentait de 25 à 30 % de nos ventes et cette année, les ventes ont été presque nulles. On voit qu’il y a un ralentissement assez marqué au niveau des investissements des minières en région. »
 
Marc Blais craint que la hausse des redevances minières annoncée par le gouvernement du Québec ne compromette davantage la rentabilité de son entreprise.